11.7 C
La Réunion
jeudi 20 juin 2024

Les erreurs courantes lors de l’utilisation des intelligences artificielles génératives et leurs solutions

Publicitéspot_img

En une année, les intelligences artificielles génératives (Gen AI) de textes et d’images sont entrées dans le quotidien de nombreux professionnels. Rappel des erreurs les plus communes et de leurs solutions afin d’utiliser ses outils de manière efficace.

Erreur 1 : Penser que l’outil est magique
De nombreux utilisateurs, émerveillés par la puissance de l’IA, ont tendance à croire que ces outils sont infaillibles ou qu’ils peuvent tout faire. Cette idée fausse peut conduire à des attentes irréalistes et à une dépendance excessive à l’égard de l’outil.
Solutions :
– L’éducation et la formation : offrir des formations sur le fonctionnement réel de l’IA pour aider les utilisateurs à comprendre ses limites.
– La mise en place de limites : Les IA sont des compléments, utilisez-les comme telles et non en remplacement total des processus actuels.

Erreur 2 : Fournir des prompts impersonnels

Anais Sery

Un prompt générique ou trop vague peut entraîner des réponses tout aussi vagues ou non pertinentes. Si vous me demandez quel temps il fait à un instant T, je vous répondrai par une réponse d’une phrase (Il pleut ou c’est ensoleillé). Si vous vous attendiez à ce que je vous donne des infos sur la température, le taux d’humidité, la pluviométrie éventuelle et la forme des nuages présents ou pas dans le ciel, ma réponse vous paraîtra insatisfaisante. Mais je ne peux pas deviner vos attentes. Il en va de même pour vos prompts. La personnalisation est la clé pour obtenir des réponses précises et utiles. Quand on me dit que cela se voit lorsqu’un texte a été généré par un outil d’IA ou que le résultat est trop formel, ma réponse est souvent la même : le prompt n’a pas été personnalisé.
Solutions :
– La formation sur la rédaction de prompts : enseigner aux utilisateurs comment formuler des demandes claires et spécifiques est une base primordiale.
– Les retours et ajustements : Après avoir reçu une réponse, si elle n’est pas satisfaisante, reformuler la question pour obtenir des informations plus précises.

Erreur 3 : Faire confiance aveuglément aux informations générées
Même la technologie la plus avancée n’est pas à l’abri des erreurs. Si vous utilisez l’IA pour obtenir des informations dans un domaine dans lequel vous n’êtes pas expert, il y a de fortes chances que vous ne vous rendiez pas compte des erreurs ou hallucinations générées par l’outil.
Solutions :
– La vérification croisée : toujours comparer les informations fournies par l’IA avec d’autres sources fiables.
– L’approche critique : encourager une culture de questionnement et de réflexion avant de prendre des décisions basées sur les informations de l’IA.

Ceci n’est que la première étape d’une bonne utilisation de ces outils. Le mois prochain, je vous proposerai des exemples d’intégration possibles afin d’automatiser des tâches. Cela permet de gagner du temps, d’éviter la redondance de tâches à faible valeur ajoutée et, ainsi, de vous concentrer sur ce qui est important : créer de la valeur ajoutée dans votre entreprise.

Toutes les actus du commerce et de la grande distribution à La Réunion
Je m'inscris à la Newsletter

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Publicité -spot_img

Derniers articles

Publicitéspot_img