14.7 C
La Réunion
samedi 2 juillet 2022

L’IEDOM SOULIGNE LA VULNERABILITE DE CERTAINES ENTREPRISES REUNIONNAISES

En 2019, un quart des entreprises réunionnaises disposaient d’une trésorerie ténue et d’une capacité d’endettement réduite, révèle l’Iédom dans une étude récente. La trésorerie disponible représentait en moyenne moins de 23 jours de chiffre d’affaires pour la moitié des PME étudiées et moins de 26 jours pour les Entreprises de Taille Intermédiaire, en deçà de la moyenne nationale. 58 % des PME et ETI disposent ainsi d’un montant de trésorerie inférieur à 30 jours de chiffre d’affaires. De même, un quart des PME et ETI à la trésorerie fragile disposent d’une capacité d’endettement réduite. « Celles-ci pourraient voir leur situation financière se tendre avec la crise, laissant craindre un risque élevé de défaillances parmi elles », prédit l’Iédom. Les secteurs de la construction et de l’hôtellerie-restauration suscitent plus d’inquiétudes que les autres, en raison de niveaux d’endettement élevé, de ratios de solvabilité faibles et de taux de marge parmi les plus bas, dans le domaine de la construction. « L’enjeu de la reprise économique sera d’accompagner au mieux la sortie des dispositifs d’aides, notamment pour les entreprises structurellement plus vulnérables », conclut l’Iédom.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles