20 C
La Réunion
mardi 25 janvier 2022

Une usine modèle de couches écologiques

La PME Naturopera lance ce projet d’une usine éco-responsable dédiée à la production de couches écologiques. A la pointe de la technologie et de l’écologie, elle sera implantée dans la région des Hauts-de-France. Une première en France.

Aujourd’hui, 90 % des couches vendues en France sont fabriquées à l’étranger. Pour remédier à cette aberration écologique, sociale et stratégique, la PME Naturopera va se doter de sa propre usine, qui sera dès 2022 le premier site de production français de couches exclusivement écologiques. Pionnier de la couche écologique en réseau bio avec sa marque Tidoo, Naturopera a fait le choix des Hauts-de-France pour participer à la redynamisation de ce territoire, où la création d’emplois est un enjeu prioritaire, mais aussi pour bénéficier de la présence d’une main d’oeuvre qualifiée et compétente, issue d’un long héritage du savoir-faire industriel. Créée en 2013 par deux jeunes papas et amis d’enfance, Geoffroy Blondel de Joigny et Kilian O’Neill, la PME française est spécialisée dans les produits du quotidien bio et écologiques et acteur leader en France des couches naturelles en réseau bio. Avec ce projet d’envergure, Naturopera, 35 salariés aujourd’hui, va multiplier par deux ses effectifs en un an. Une campagne locale de recrutement a été lancée avec pour premier objectif plus de 40 personnes embauchées jusqu’en septembre 2022, et jusqu’à 100 à horizon de deux à trois ans.

Un projet industriel source d’innovations
D’une surface de 19 000 m², la nouvelle usine sera dotée d’une première ligne de production d’une capacité de 200 millions de couches par an. Une deuxième ligne sera installée courant 2024. Naturopera a pour ambition à la fois de devenir le champion national des couches écologiques, mais aussi le leader de l’innovation sur son marché. Car, en plus de produire des couches écologiques, l’usine Naturopera veut être la plus respectueuse possible de l’environnement dans son fonctionnement. Seront installés des moteurs industriels peu consommateurs ainsi que des systèmes de renouvellement d’air innovants. La politique de réduction des déchets passera par la création de flux fermés permettant la récupération de chaleur et d’eau. Outre la présence de bornes de recharges électrique sur site, l’optimisation logistique visera aussi à réduire les flux de transport. Une démarche RRRR (Repenser/Réduire/Réutiliser/Recycler) permettra par exemple de diminuer ou supprimer des packagings et développer de nouvelles matières.

Une usine à visiter
Naturopera souhaite que cette usine fasse partie d’un vaste projet écologique et culturel bénéficiant à l’ensemble de la population locale. Une offre de tourisme industriel, dont l’usine sera un premier échelon, va être développée. L’usine Naturopera sera en effet la première usine de couches écologiques de France accessible et visitable tout au long de l’année par le grand public. Dans un second temps, un site biodiversitaire dédié à la découverte de l’écologie, de l’agriculture biologique et à la préservation de la biodiversité, verra le jour à quelques kilomètres de l’usine.

 

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles