14.8 C
La Réunion
dimanche 3 juillet 2022

Les Têtes Brûlées font sensation

Les Têtes Brûlées, ces bonbons connus pour leur acidité, ont un succès retentissant en France. En 2021, leurs ventes ont bondi de 40,2 % en volume, tous circuits confondus.

Les Français ont acheté 5,56 millions de sachets de Têtes Brûlées en un an ! Un beau cadeau pour célébrer les 110 ans de l’entreprise familiale qui les fabrique : Confiserie du Nord. Fondée en 1912, elle emploie aujourd’hui plus de 200 collaborateurs à Tourcoing et Neuville-en-Ferrain. La croissance spectaculaire des Têtes Brûlées fait la fierté de l’entreprise. Elle est en effet le fruit d’une stratégie réussie, adoptée en 2019 pour redonner du piquant à la croissance de ces bonbons pas comme les autres. Engagée dans une démarche responsable et innovante, avec des recettes simplifiées, une image ludique et conviviale et une jauge pour classer l’intensité des bonbons, l’entreprise a gagné son pari. Ont été éliminés des recettes les arômes et colorants chimiques de synthèse ou encore la gélatine animale et, plus largement, tous les ingrédients controversés. D’ici fin mars, 95 % des recettes des Têtes Brûlées auront été converties à la nouvelle règle : liste d’ingrédients réduite et utilisation exclusive de colorants et d’arômes d’origine naturelle. Une ligne de conduite stricte auxquelles répondent toutes les innovations de la marque, comme la nouveauté « Jungle Barres », sortie en 2021, composée de mini-barres aux goûts de pitahaya, combawa, salak, qui s’est immédiatement hissée dans le top 5 des ventes de Têtes Brûlées.

A savoir avant de consommer une Tête Brûlée
L’acide citrique utilisé dans les recettes des Têtes Brûlées n’est autre que du citron. Fleurs, épices, légumes offrent une large palette de possibilités pour colorer naturellement les bonbons. Le rouge est par exemple obtenu à partir de concentrés d’hibiscus ou de carotte. Chaque sachet affiche une jauge d’intensité composée de trois graduations pour savoir à l’avance à quelles sensations s’attendre. Du minimum « ça pique au maximum « ça arrache » en passant par l’intermédiaire « ça pique un max»

Du fun avec une démarche responsable
Vincent Bruart, Directeur Marketing de Confiserie du Nord : « A Halloween, période incontournable pour nos Têtes Brûlées, nous avons réussi à doubler notre part de marché en 2021 ! C’est un signe très fort pour nous. Cela prouve qu’une entreprise française. familiale et centenaire peut continuer à innover et trouver les ressources pour avancer et s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs. Ce que nous proposons, c’est du fun avec une démarche responsable. Nous avons misé sur une image moins agressive de nos bonbons, davantage basée sur la complicité et l’amusement. »

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles