13.3 C
La Réunion
lundi 15 juillet 2024

Leroy Merlin au-delà du commerce

Publicitéspot_img

« Donner de son temps et de son cœur » : à l’initiative de sa directrice, Maëva Grondin, le magasin Leroy Merlin du Port organise des chantiers solidaires d’amélioration de l’habitat, en partenariat avec le Territoire de l’Ouest. En plus des dons de marchandises, des salariés volontaires prennent sur leur temps de travail pour donner un coup de main aux artisans réalisant les travaux, accélérant ainsi les chantiers.

En 2023, Sébastien Escoute, en charge de l’organisation des chantiers solidaires, et Maëva Grondin visitent la maison de Mme Elivon, au Port, en cours de réhabilitation par les Compagnons Bâtisseurs de La Réunion.

Cette initiative de la directrice du magasin, Maëva Grondin, s’inspire des Bricos du Cœur de Leroy Merlin France. Les Bricos du Cœur sont une association fondée il y a plus de dix ans par quatre salariés du groupe Leroy Merlin (devenu depuis groupe Adeo). Des personnes volontaires réalisent bénévolement de petits travaux faciles à faire (peinture, menuiserie, jardinage, pose de cuisine, etc.) pour des structures sociales (associations, fondations, EHPAD, hôpitaux, etc.). « Je voulais m’inscrire dans cette démarche, explique Maëva Grondin. Avec cette différence que, Leroy Merlin étant une franchise à La Réunion, l’organisation et le financement des chantiers solidaires réunionnais sont entièrement à la charge du magasin. L’engagement est similaire, mais d’une forme différente. Nous sommes partenaires du Territoire del’Ouest, qui nous propose de participer à des chantiers dans le cadre de sa politique de lutte contre l’habitat insalubre. Nous lançons en interne un appel aux volontaires pour donner un coup de main aux artisans réalisant les travaux. L’habitat insalubre est un problème à La Réunion, et notre cœur de marché, c’est l’amélioration de l’habitat. Je crois important que nous soyons là pour tout le monde, y compris pour des personnes qui n’ont pas les moyens d’être nos clients. C’est important pour nos équipes d’être sensibilisées à cette possibilité d’agir pour les autres. »

Un sentiment de fierté et d’utilité
Le magasin du Port ayant ouvert en octobre 2020, la démarche des dons de marchandises et des chantiers solidaires n’en est qu’à ses débuts. Après Saint-Louis en 2021, les hauts de Saint-Paul en 2022, Le Port en 2023, le projet en cours cette année se situe au quartier de la Rivière des Galets. Le volontariat a vraiment décollé l’année dernière avec 16 collaborateurs et collaboratrices qui se sont succédé pour aider à la réfection complète d’une case du Port. Les propositions de bénévolat transitent par l’équipe relais de « l’impact positif », terme recouvrant les actions RSE du magasin. Les salariés de Leroy Merlin viennent aider les artisans en charge des travaux, comme les Compagnons Bâtisseurs, engagés eux-aussi dans la lutte contre l’habitat insalubre. « J’ai le souvenir de la première salariée à s’être portée volontaire sur un chantier solidaire : Aurélie, du service de la logistique, n’était pas du tout bricoleuse. Elle a appris à poser de l’enduit et du placo. Pour le personnel qui y participe, ces chantiers font partie de leur travail. Ils en retirent un sentiment de fierté et d’utilité accrue, en plus de connaissances qu’ils n’avaient pas. Ils ont de la gratitude pour l’entreprise qui leur a permis de vivre cette expérience. Le sourire des propriétaires quand le chantier est terminé, c’est une chose qui ne s’oublie pas », témoigne Sébastien Escoute, membre du comité de direction du magasin Leroy Merlin du Port et du groupe relais de l’impact positif, en charge de l’organisation des chantiers solidaires.

Objectif : deux chantiers solidaires par an

Une réfection complète des murs était nécessaire

La recherche de « l’impact positif » se manifeste par d’autres actions extérieures. Il est proposé aux salariés de consacrer une journée de travail dans l’année à une action en faveur de l’environnement ou de la société. Il y les Cleanup Day, les journées de nettoyage de la planète. On peut citer aussi la réfection d’un dojo pour la Fédération réunionnaise de judo, l’aménagement d’une terrasse au CHU de Saint-Pierre, des cours de bricolage et de jardinage dans les écoles, etc. Si Leroy Merlin Réunion n’a pas communiqué sur ce type d’actions, en dehors d’à sa clientèle, cela a tout de même fini par se savoir.« Nous sommes submergés de demandes d’écoles.

La nouvelle peinture extérieure de la maison.

Nous y répondons dans la mesure de nos possibilités », confie Maëva Grondin. Les clients eux-mêmes sont invités à participer par le biais des réseaux sociaux. « Il y a de très bons bricoleurs parmi nos clients. Plusieurs sont déjà venus. » Maëva Grondin a l’objectif de mettre en place deux chantiers solidaires par an. Elle étudie aussi la solution des conventions d’achats solidaires, comme certains magasins Leroy Merlin en proposent en métropole. Ces conventions permettent aux associations agissant contre l’habitat précaire de bénéficier d’un reversement de la totalité de la marge appliquée aux achats effectués chez Leroy Merlin.

 


Étiquettes électroniques : la géolocalisation des produits en magasin

Une expérience rendue possible à La Réunion, comme en métropole, grâce à l’application mobile de Leroy Merlin couplée aux étiquettes électroniques Hanshow, spécialiste des solutions de digitalisation pour le retail.

Comment faciliter et améliorer l’expérience client dans un magasin d’une surface étendue proposant plus de 50 000 références ? Leader du bricolage, pionnier dans la digitalisation de ses magasins, Leroy Merlin a fait appel à Hanshow pour le déploiement d’étiquettes électroniques en intérieur et extérieur permettant aux clients et au personnel de se repérer. Leroy Merlin a intégré la solution Hanshow au cœur de son application mobile grand public : celle-ci interagit avec les étiquettes électroniques installées en rayon. Dès son entrée dans le magasin, le client a la possibilité d’ouvrir l’application Leroy Merlin afin d’être géolocalisé, puis guidé par un parcours fléché vers le rayon recherché. Dans l’univers du bricolage, cette fonctionnalité a une valeur ajoutée très forte, compte tenu de la superficie et de l’aménagement des points de vente. Une fois dans le rayon, le client peut également faire clignoter l’étiquette du produit recherché via l’application mobile, afin d’identifier précisément le produit. « Le croisement de données et de solutions technologiques nous a permis de développer un outil sur mesure afin de proposer une expérience personnalisée pour chaque client », résume Pierre Fosseux, vice-président de Hanshow France.

Une solution appréciée aussi des collaborateurs
L’étiquette électronique garantit la cohérence des prix entre online et offline, et l’expérience utilisateur en est enrichie grâce à un accès à de nombreuses fonctionnalités comme les « avis clients », la redirection vers une fiche produit augmentée, le Home Index, qui évalue l’impact environnemental et social du produit, ou encore le flashage des étiquettes depuis l’application pour l’aide à l’achat. Ces fonctionnalités sont également appréciées par les collaborateurs en magasin. Que ce soit pour la gestion des stocks, le réassort, les préparations click and collect, etc., la géolocalisation des produits leur fait gagner du temps. Depuis le déploiement de cette solution, Leroy Merlin constate qu’un visiteur sur quatre utilise l’application pour se diriger dans les rayons. Du côté des collaborateurs, ils ont drastiquement réduit, grâce à elle, le temps de préparation des « retraits 2 h ».

Toutes les actus du commerce et de la grande distribution à La Réunion
Je m'inscris à la Newsletter

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Publicité -spot_img

Derniers articles

Publicitéspot_img