16 C
La Réunion
mercredi 29 juin 2022

LA TRANSFORMATION DU MARCHE EUROPEEN DU PAIEMENT D’ICI 2050

Avec l’accélération du paiement sans contact et l’avènement d’une société sans cash, l’argent liquide aura probablement disparu en 2050 selon Michael Schrezenmaier, CEO Europe de la société de paiement mobile SumUp. Mais de nombreux signaux faibles annoncent déjà que ce n’est pas seulement le paiement en espèces sonnantes et trébuchantes qui va disparaitre, mais toutes les formes de transactions physiques.

D’ici 2050, le processus de paiement ressemblera à une interaction tout à fait naturelle entre le commerçant et le client, intangible, dépourvue des mouvements auxquels nous sommes habitués. En effet, avec la prolifération d’innovations dans le domaine des services financiers et bancaires en ligne, considérablement accélérée par la pandémie, la digitalisation du point de vente physique est devenue une évidence. Au cours des trois prochaines décennies, cependant, les avancées technologiques liées aux méthodes de paiement utilisant le NFC rationaliseront davantage les processus de paiement. Nous assisterons à la fin des téléphones portables comme moyen de paiement au profit de nouveaux supports comme les bagues et bracelets connectés, les autocollants NFC ou les lentilles de contact intelligentes.

Des écosystèmes interconnectés
Les avantages de la finance décentralisée (DeFi), basée sur la blockchain qui alimente le transfert intelligent de propriété et d’autres formes de contrats vont révolutionner l’économie mondiale. Acheter un bien immobilier ou recharger nos voitures électriques sera aussi simple que d’acheter une tasse de café. Dans le même temps, les entreprises de toutes tailles seront invitées à proposer des paiements intégrés dans le cadre de solutions de guichet unique afin de répondre aux besoins de plus en plus exigeants des clients. Favoriser différents types de services au sein d’un même écosystème de paiement ne sera bientôt plus une option pour les commerçants, mais un impératif commercial absolu s’ils veulent rester compétitifs. De tels écosystèmes interconnectés se déploient déjà aujourd’hui. Uber en est un exemple : sa plateforme offre la possibilité à ses utilisateurs de payer une course et de commander une pizza, sans avoir besoin d’effectuer une seule transaction physique.

Le paiement invisible
D’ici 2050, plus nombreux seront intégrés les acteurs non traditionnels dans différents types de services, plus ces types d’écosystèmes de paiement deviendront légions. Ils s’étendront à tous les aspects de notre économie, avec des parcours client global rationalisés. Les processus de paiement seront encore plus transparents, voire « invisibles » dans notre vie quotidienne.

SumUp, des outils de paiement « sur-mesure »
Cette fintech propose une gamme d’outils de paiement répondant aux besoins spécifiques des commerçants, indépendants et micro-entreprises. Terminaux de paiement, comptes et cartes bancaires, solutions d’e-commerce, modes de paiement à distance, ainsi qu’une solution de facturation et de caisse enregistreuse. SumUp accompagne plus de 3,5 millions de commerçants sur plus de 30 marchés dans le monde.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles