20 C
La Réunion
samedi 26 novembre 2022

La crise sanitaire n’a pas pousse au surendettement

Si la majorité des dossiers de surendettement des ménages déposés dans les Départements et collectivités d’outre-mer en 2021 (1 202 sur 2 202) l’ont été à La Réunion, l’Iédom ne note pas de dégradation de la situation sur l’île dans ce domaine. Le nombre de dossiers validés par la commission de surendettement des particuliers a progressé par rapport à 2020, année atypique en raison de la crise sanitaire, mais baissé de près de 7% par rapport à 2019. « Les effets positifs de la loi Lagarde (2010) en matière de distribution des crédits à la consommation continuent de se faire sentir, avec des modes de commercialisation plus équilibrés qu’il y a dix ou quinze ans », Les ménages qui s’étaient déjà déclarés surendettés dans le passé et qui ont de nouveau déposé un dossier en 2021 n’ont représenté que 27% localement, contre 44% au niveau national. Ces cas sont souvent les plus difficiles et débouchent près d’une fois sur deux sur une procédure d’effacement total des dettes, envisagée lorsque le débiteur ne dispose d’aucune capacité de remboursement et que sa situation financière n’est pas susceptible de s’améliorer. Les dossiers déclarés recevables concernent majoritairement des personnes ne vivant pas en couple, âgées de 35 à 54 ans, locataires (67 % des cas) et, dans plus de 72 % des cas, sans activité rémunérée. Les déclarants sont au chômage, à la retraite, en congé maladie longue durée ou en situation d’invalidité…

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles