16 C
La Réunion
mercredi 29 juin 2022

Opel rejoint le groupe Caillé

Conséquence du rachat en 2017 du constructeur allemand Opel par PSA, la marque automobile Opel revient dans le giron du Groupe Caillé. Un nouveau show-room Opel a ouvert ses portes le 4 janvier au Chaudron. Un second est en cours de construction à Saint-Pierre.

La renaissance d’Opel sous l’égide de PSA est l’un des événements du marché automobile de 2021. Quant au retour d’Opel chez Caillé, c’est clairement le premier événement de l’année sur le marché automobile local. A la qualité et la fiabilité de la marque allemande, PSA insuffle un coup de jeune avec un design et une identité stylistique revue à neuf qu’on pourrait presque qualifiée de latine. Le groupe Caillé reprend la marque au bon moment et c’est un nouveau signe de sa bonne santé retrouvée.Pour rappel, la carte Opel avait été vendue à Sogecore en 2012 par le groupe en pleine tourmente afin de dégager des fonds. Elle lui a été rachetée l’année dernière, « au même prix » souligne François Caillé, Pdg du groupe Caillé, témoignant ainsi de la forme de solidarité ayant existé entre les deux importateurs automobiles.

Lors d’une conférence de presse, les dirigeants du Groupe Caillé et de sa branche auto ont précisé les tenants et aboutissants du retour d’Opel. Les deux show-room apparaissent comme des symboles de renouveau. Ils seront aménagés aux nouvelles couleurs de la marque, et notamment du jaune qui désormais sert de marqueur à l’identité d’Opel. Un nouveau design qui traduit la volonté d’une montée en gamme sur le segment B où Opel entend challenger les meilleurs.

Un nouvel élan pour Opel
Le nouveau visage d’Opel, c’est d’abord un Vizor qui s’étend sur toute la largeur de la face avant. Le design général extérieur et intérieur est plus moderne, plus jeune, plus coloré : un atout en particulier à la Réunion où l’esthétique de l’automobile est un argument d’achat important. Enfin, c’est le parti-pris affiché du « détox», à savoir

« enlever le superflu pour aller à l’essentiel ».

« Nous voulons être le relais de ce nouvel élan »

annonce Marc Bergeretti, directeur général de la branche Auto du Groupe Caillé. En termes d’organisation, le retour d’Opel s’accompagne de la centralisation de l’après-vente des trois marques de PSA représentées par le Groupe Caillé : Peugeot, DS et Opel. Des marques qui se complètent et ne se concurrencent pas, souligne-ton chez Groupe Caillé. Côté modèles, le Mokka s’annonce le modèle phare du renouvellement de l’image d’Opel. Il est lancé sur le segment B SUV, le plus porteur du marché réunionnais. La nouvelle Corsa s’appuie, elle, sur des résultats déjà solides (une vente sur trois en 2020 sur le segment des citadines). Enfin le Grandland sera le modèle haut-de-gamme d’Opel. Groupe Caillé entend aussi dynamiser les ventes de véhicules utilitaires.

Opel aligne trois modèles pouvant revendiquer la fiabilité allemande : la fourgonnette compacte Combo et les fourgons Vivaro et Movano. Avec Opel, Groupe Caillé va enfin renforcer sa position sur le segment électrique et hybride en plein boom à la Réunion (Corsa-e, Mokka-e et Grandland X Hybride) où, avec 33 à 34 % de parts de marché, il est déjà encore plus fort que sur le marché automobile global (26 à 27 % de PDM).

« Tous les ingrédients sont réunis pour relancer la marque »

juge François Caillé.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles