13.3 C
La Réunion
lundi 15 juillet 2024

Maurice

Publicitéspot_img

Pénurie de main-d’œuvre locale dans l’industrie

Lors de son assemblée générale, fin avril, l’Association of Mauritian Manufacturers a pointé du doigt la pénurie de main-d’œuvre locale qui pousse les entreprises de production à recruter des travailleurs étrangers. Cette tendance est considérée comme dangereuse par les entreprises industrielles mauriciennes, qui veulent promouvoir les métiers du secteur. La féminisation de l’emploi est considérée comme une des solutions pour y parvenir. L’image de l’industrie et du travail en usine souffre toutefois d’une mauvaise cote auprès des femmes mauriciennes, qui postulent peu aux offres d’emploi.

Les centres commerciaux d’Ascencia en pleine forme
Le groupe Ascensia, qui possède sept centres commerciaux à Maurice, a enregistré une hausse de 4,4 % de la fréquentation de ces derniers au cours des neuf premiers mois de l’exercice 2023-2024. Leurs revenus nets opérationnels ont progressé de 9 % sur la période et le groupe Ascensia a enregistré un bénéfice de 507 millions de roupies (environ 10 millions d’euros), en progression de 9 % par rapport à l’exercice précédent. Un sondage récent a d’autre part montré que Bagatelle Mall, fleuron du groupe, était classé en tête des centres commerciaux préférés des Mauriciens.

Les grands groupes en progression
Les grands groupes cotés à la Bourse de Maurice se portent plutôt bien, au terme des neuf premiers mois de l’année financière 2023-2024 (31 mars). Mauritius Commercial Bank augmente ses bénéfices de 14,2 %, à 12,4 milliards de roupies (à mi-mai, un euro équivalait à 49 roupies). Sa capitalisation boursière dépasse dorénavant les 100 milliards de roupies : elle est la première entreprise de la cote à franchir ce seuil. Le groupe Ciel (textile, santé, agroalimentaire) réalise pour sa part un chiffre d’affaires de 26 milliards de roupies sur la même période. Il baisse légèrement par rapport à 2023, en raison du recul de l’activité du pôle textile. Ciel enregistre malgré tout une hausse de 33 % de ses bénéfices, à 3,7 milliards de roupies. Chez New Mauritius Hotels, les chiffres sont au beau fixe. Au 31 mars, le chiffre d’affaires du groupe hôtelier était en progression de 14 %, à 4,4 milliards, et son résultat après impôt de 19 % (837 millions). Leader du secteur logistique, également présent en Inde, à Madagascar, à La Réunion et au Kenya, Velogic voit en revanche son chiffre d’affaires reculer (2,4 milliards contre 2,5 l’an passé), tout comme ses bénéfices après impôt. Le groupe mise toutefois sur la reprise économique kényane pour inverser la tendance d’ici à fin juin.

Toutes les actus du commerce et de la grande distribution à La Réunion
Je m'inscris à la Newsletter

Article précédent
Article suivant
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Publicité -spot_img

Derniers articles

Publicitéspot_img