15.6 C
La Réunion
vendredi 2 décembre 2022

Label Réunipro : un emblème de qualité pour les entreprises et leurs clients

Un label garantissant la fiabilité des entreprises et la qualité de leurs prestations : c’est à la suite de déboires avec des entreprises de construction de maisons individuelles que les deux fondateurs de Réunipro se sont lancé ce défi. Leur projet est une innovation au plan national. Parmi les 15 premières entreprises réunionnaises du secteur de l’habitat et de la construction ayant tenté l’épreuve, quatre sont aujourd’hui labellisées par la start-up.

Le chemin conduisant à la labellisation Réunipro est sans concession. Il est exclusivement fondé sur des résultats et des constats. Sa rigueur est à la hauteur des difficultés, virant parfois au calvaire, subies par nombre de clients d’entreprises locales de construction après un abandon de chantier. Cette expérience, les deux concepteurs de Réunipro, Flavien Bourhis et Lucas Laravine, l’ont vécue. Le premier vient de la finance et de l’audit d’entreprise. Le second est le responsable commercial et marketing d’une grande marque de l’industrie locale. « Trois entreprises se sont succédé sur le chantier dans mon cas, témoigne Flavien Bourhis. La première l’a abandonné, la seconde a fait faillite, la troisième a terminé la maison. » Le problème est bien identifié : le marché de la construction de maisons individuelles est tiré vers le bas par la guerre des prix que se livrent bon nombre d’entreprises. Leurs prix ne couvrant pas leurs dépenses, elles abandonnent les chantiers et certaines font faillite. « Généralement, ce n’est pas un problème de compétences professionnelles, mais de gestion de l’entreprise », confirme Lucas Laravine. Il y a donc quelque chose d’une réaction citoyenne dans le projet Réunipro, qui fut d’abord celui d’un annuaire des entreprises du secteur de l’habitat et de la construction, une sorte de Guide Michelin célébrant les meilleures, avant de se transformer en un label de fiabilité et de qualité.

Lucas Laravine (Réunipro) avec Stéphane Reiter (Créalize Concept), un des premiers labellisés

Un audit en quatre étapes
« Il existe de nombreuses entreprises de qualité. Mais comment les distinguer ? Notre solution consiste à tester leur fiabilité et la qualité de leurs prestations », expliquent Flavien Bourhis et Lucas Laravine. Pour obtenir le label Réunipro, l’entreprise accepte de jouer le jeu de la transparence. Elle est d’abord auscultée sur le plan financier. A-t-elle, en particulier, la capacité à financer des travaux ? C’est l’examen classique des données financières. Cet audit est conforté par l’examen de sa situation financière au regard du marché. La viabilité de son modèle économique est évaluée par comparaison avec les indicateurs de gestion et les ratios financiers propres au secteur, le taux d’endettement par exemple… Réunipro fait alors attester son travail d’audit économique et financier par CBA & Associés, un des grands cabinets d’experts-comptables des entreprises réunionnaises.

Visite de chantiers et avis des clients
Le label Réunipro devient une véritable nouveauté en fondant la fiabilité de l’entreprise sur d’autres critères que la finance. Ce sont les deux autres étapes de l’audit. Des critères sociaux et professionnels sont pris en compte. « Nous effectuons des visites de terrain pour nous informer du climat social de l’entreprise, la manière dont les savoir-faire sont mis en œuvre. Nous attachons de l’importance aux conditions de travail, tout particulièrement à la sécurité sur les chantiers. Nous regardons aussi ce qui est prévu pour respecter la réglementation environnementale. » Quant à la vérification de la qualité des prestations, dernière étape, elle repose sur l’avis des clients de l’entreprise. Réunipro s’est attaché les services d’Opinion System, numéro un français et numéro deux européen du recueil d’avis des consommateurs. Cette démarche de recueil d’avis est codifiée par des normes ISO et AFNOR. L’enquête interroge la clientèle de l’entreprise jusqu’à dix ans en arrière !

Réunipro, entreprise innovante
Santé financière, climat social et professionnel, avis de clients… Aucun label jusqu’à présent n’avait couvert un tel champ afin de dégager une vision globale d’une entreprise. Le réseau Village by CA, en accueillant Réunipro, ne s’y est pas trompé en reconnaissant la start-up « entreprise innovante », non pas seulement à l’échelle réunionnaise, mais nationale. Réunipro a lancé ses premiers audits en début d’année 2022. Si l’initiative est accueillie froidement par certains, elle est soutenue par d’autres. Elle tombe à pic pour les entreprises cherchant à se démarquer de la concurrence. D’autant que le coût modéré (2 220 euros hors taxe) est accessible à toutes les bourses. Le label Réunipro sera valable un an. Le renouvellement reposera sur les avis des clients de l’année. Quinze entreprises ont été auditées depuis le lancement du label. Quatre l’ont obtenu. Toutefois, même en cas d’échec, l’approche ne sera pas vaine en permettant à l’entreprise de pointer ses faiblesses et de les corriger. Avec la possibilité de se repositionner dès qu’elle se sentira prête.

Abandon de chantier, faillite d’entreprise : une réalité à La Réunion

Le label, une reconnaissance
« Nous remplissons notre mission en faisant savoir aux particuliers à qui ils peuvent s’adresser en toute confiance », déclare Lucas Laravine. Pour les particuliers en quête d’entreprises fiables, Réunipro apportera l’information tant attendue. Prochainement mise en ligne, la plateforme www.label-reunipro.com présentera les premières entreprises labellisées, avec les notes obtenues aux différents critères de l’audit. La start-up relaiera l’information sur les réseaux sociaux. À mesure que son label gagnera en reconnaissance, d’autres supports de communication étendront la notoriété des labellisés. À l’argument de la légitimité de la démarche, les deux fondateurs de Réunipro font bien entendu valoir leurs propres compétences dans les domaines économiques et financiers (deux nouveaux collaborateurs spécialisés viennent de les rejoindre : Leila Lebon, ex-banquière, et Guillaume Huat, responsable commercial dans le domaine de la construction). Ils invoquent aussi les acteurs de référence sur lesquels ils s’appuient (CBA et Opinion System). Mais, par-dessus tout, ils revendiquent leur indépendance envers tout organisme et collectivité existants : « Nous sommes totalement indépendants. C’est l’essence même du label et la condition de sa crédibilité. »

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles