15.6 C
La Réunion
vendredi 2 décembre 2022

Electrolux lance un filtre microplastiques pour lutter contre la pollution croissante

Le lancement de ce nouveau filtre pour lave-linge a pour but d’empêcher le rejet de fibres microplastiques via les eaux usées, ce qui représente en moyenne l’équivalent de deux sacs en plastique par ménage et par an.

Les textiles sont le troisième plus grand pollueur de microplastiques primaires dans les océans. Face à ce constat, Electrolux, l’un des leaders mondiaux d’appareils électroménagers, lance un filtre microplastiques capable de capturer jusqu’à 90 % des fibres microplastiques (de plus de 45 microns) libérées par des vêtements synthétiques à chaque lavage. Car les détergents utilisés dans nos lave-linges et sèche-linges ne sont pas les seuls agents pollueurs. Les vêtements eux-mêmes, lors du lavage, perdent de la matière dont des fibres synthétiques, évacuées avec l’eau de lavage et qui finissent par se retrouver dans les mers et les océans. Selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement (UNEP), l’ampleur du problème équivaut au rejet de trois milliards de chemises en polyester dans l’océan chaque année. Cette nouveauté d’Electrolux s’inscrit dans sa volonté de développer des innovations et technologies contribuant à limiter l’impact des lavages sur la planète et d’accompagner les consommateurs à travers des gestes simples du quotidien

Les Français entre conscience et ignorance du problème
Une étude récente commandée par Electrolux* met en lumière la sensibilisation et la compréhension du public à l’égard des différents types de fibres, ainsi que la perception de la quantité de plastique contenue dans les vêtements.
Une large majorité de Français ignorent que le Nylon (77 %), l’acrylique (79 %), le Polyester (70 %), le Spandex (80 %) et le Lycra (83 %) sont composés de fibres plastiques. Autre fait intéressant : plus d’un cinquième des Français (23 %) ne sait pas non plus que le coton est une fibre naturelle ! Lorsqu’on leur demande quel pourcentage de leur garde-robe est composé de fibres plastique, 96 % des Français ne le savent pas, et la majorité d’entre eux sous-estiment la quantité de moitié. L’étude montre pourtant que la France est bien consciente de la gravité du problème et très favorable aux actions positives. Plus des trois quarts des personnes interrogées (79 %) pensent que les microplastiques posent un grave problème environnemental et 71 % conviennent qu’ils posent également un grave problème de santé pour les humains.

Un filtre efficace pendant six mois
Constitué de 50 % de plastiques recyclés, le filtre microplastiques a été réfléchi pour proposer aux consommateurs une solution simple d’utilisation. Fixé à un mur, à côté du lave-linge, ce nouveau filtre s’utilise avec les lave-linges Electrolux et AEG. Il intervient après le cycle de lavage et n’affecte en aucun cas la performance de l’appareil. Il fonctionne avec une cartouche filtrante à mailles fines qui retient les fibres microplastiques libérées des vêtements synthétiques lors du processus de lavage. Le filtre a un indicateur de changement qui, lorsqu’il devient rouge, indique qu’un nettoyage est nécessaire. À l’aide de la brosse de nettoyage fournie, les fibres microplastiques doivent être jetées dans les ordures ménagères. La cartouche filtrante nettoyable peut être utilisée pendant six mois avant de devoir être remplacée et recyclée. Le filtre ne doit pas être nettoyé sous l’eau courante. Son prix de vente conseillé à l’achat est de 79,90 euros.
* Etude auprès de 15 000 adultes sur quinze marchés européens (Belgique, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Russie, Espagne, Suède, la Suisse et le Royaume-Uni), réalisée par la société d’étude de marché par sondage OnePol entre le 15 octobre et le 10 novembre 2021.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles