17.2 C
La Réunion
lundi 6 février 2023

Vinocité 2022 : La Réunion du vin en spectacle

Après deux années d’absence forcée, les organisateurs du Salon du vin et du champagne de La Réunion espéraient accueillir quatre à cinq mille visiteurs pour cette troisième édition, les 11, 12 et 13 novembre à la Cité des arts. Pari tenu.

« Vinocité est né du constat qu’il existait une filière dynamique du vin à La Réunion et qu’il était temps de la fédérer et de la mettre en valeur. La Cité des Art, lieu de création culturelle réunionnais, nous a semblé idéale pour accueillir ce salon. C’est pourquoi nous l’avons baptisé Vinocité. Nous voulons que chacun, peu importe ses connaissances, se sente à l’aise pour découvrir, apprendre et passer un bon moment », explique Michaël Dionisi, associé chez Maestro, co-organisateur de Vinocité avec le critique gastronomique Thierry Kasprowicz. Trente exposants en 2018, 40 l’année suivante, l’édition 2020 annulée pour cause de Covid : avec 55 exposants cette année, le concept de Vinocité était attendu et a renoué avec le succès auprès des professionnels et du public. Art, artisanat, goût, professionnalisme, bonne humeur et convivialité font la recette de ce salon de proximité. La séduction naît en premier de l’élégance et de la brillance des bouteilles et de leurs étiquettes, sous l’éclairage des deux salles de spectacle de la Cité des Art. Un cadre intimiste parfait pour mettre en valeur le spectacle du vin, du champagne et des spiritueux. Entre caves, vente de vin en ligne, distributeurs pour le réseau CHR, épiceries fines, la plupart des grands noms de la distribution du vin à La Réunion étaient là, à côté de maisons plus confidentielles et spécialisées, connues des amateurs éclairés.

Vinocité a trouvé son style


Vinocité conviait à un voyage, d’un stand à l’autre, à travers la France du vin et au-delà de ses frontières à la découverte d’autres terroirs. Un importateur réunionnais présentait les produits du méconnu vignoble moldave en pleine renaissance. On notait la présence de Covino fière de défendre les couleurs de ses deux vins Paille-en-Queue, et celle des vins de Cilaos. Vinocité 2022 s’est voulu le tremplin du lancement local d’un nouvel apéritif, le Chandon Garden Spritz, élaboré à partir d’un vin effervescent associé à une liqueur d’écorces d’oranges amères, d’herbes et d’épices. Plusieurs marques de champagne, pas des plus connues, attiraient l’attention. Les spiritueux faisaient logiquement la part belle aux rhums et aux whiskies, les deux alcools vedettes du marché. À noter que la bière (dont des bières locales) était également présente sur le salon. Fromages et produits d’épiceries fines complétaient le tour d’horizon. Au chapitre des animations, des ateliers pratiques autour du vin et une ambiance de guinguette gastronomique à l’extérieur, avec une scène musicale en soirée. Dans cette ambiance festive, les élèves de l’école Vatel de La Réunion mettaient leur rigueur et leur professionalisme au service des visiteurs.

Le sommelier réunionnais Réza Nahaboo, parrain de Vinocité
L’association des Sommeliers de La Réunion (ASR), affiliée à l’Union de la Sommellerie française, née il y a tout juste un an, a organisé son premier concours sur Vinocité. Les épreuves finales se sont tenues sur scène. Né à Sainte-Clotilde, Réza Nahaboo, meilleur sommelier de Suisse, demi-finaliste au Concours du meilleur sommelier d’Europe en 2021, était le parrain de cette troisième édition du salon du vin et du champagne de La Réunion. Présent pour accompagner les dégustations, il a arbitré, en tant que président du jury, le concours de reconnaissance à l’aveugle Duo Vinocité et le concours de sommellerie de l’ASR. D’autres grands professionnels étaient à l’honneur. Les pains étaient fournis par Laurent Encatassamy, prix de la « meilleure baguette tradition de France 2018 ». Et Rodolphe Le Meunier, Meilleur Ouvrier de France et Meilleur Fromager international en 2007, tombé amoureux de La Réunion en 2019, présentait un éventail de fromages
de France et de La Réunion et a animé un atelier d’accords entre vins et fromages

Les rencontres découvertes de 20/Vin

L’enseigne 20/Vin organise régulièrement des « rencontres découvertes » avec des vignerons dont elle distribue les vins. Outre la formation de ses cavistes, ces rencontres sont l’occasion de contacts directs avec la clientèle en magasin. Début novembre, 20/Vin recevait Brigitte Jeanjean, vigneronne du Languedoc.

Rachel Gury responsable des caves 20/Vin

La collaboration entre les vins des domaines Jeanjean et 20/Vin est de longue date, mais c’était la première fois que Brigitte Jeanjean venait en personne à La Réunion présenter ses vins. Les vins du Languedoc, autrefois si dépréciés, ont désormais la cote partout en France et dans le monde. Une révolution s’est produite au cours des quarante dernières années avec la réduction de moitié du vignoble languedocien, le renouvellement des cépages et une superbe montée en qualité. « Nous exploitons neuf vignobles, tous cultivés en bio. Nous sommes attachés à faire découvrir le goût du fruit dans le vin », expliquait Brigitte Jeanjean en présentant un vin gris des sables de Camargue (Ma Bohème – domaine Le Pive). Le vignoble camarguais pousse dans le sable. Un système de ruisseaux permet d’inonder la vigne d’eau douce lorsque la salinité du sol, imprégné d’eau de mer, devient trop forte. On goûtait un second vin blanc (L’Audacieux du Devois des Agneaux) aux arômes de fruits et de fleurs. L’audace fait partie de cette propriété vouée pendant des centaines d’années au pastoralisme. La famille Jeanjean a acheté la bâtisse du XIVe siècle, ainsi que la bergerie et les terrains (1000 ha sur le plateau d’Aumelas) pour la transformer en une référence du vin de Languedoc. À découvrir également chez 20/Vin, un rouge du Causse d’Arboras, L’Extrême des Terrasses du Larzac, vin rond, aromatique, au style expressif et tenu sur la minéralité. Ce fut aussi l’occasion de découvrir que vin blanc et fromage, et vin rouge et chocolat vont très bien ensemble.

Du producteur au consommateur
« Les rencontres découvertes que nous organisons sont très appréciées par les clients, ravis de pouvoir discuter avec les producteurs de vins qu’ils connaissent ou qu’ils découvrent », témoigne Rachel Gury, responsable des caves 20/Vin. L’enseigne organisait de six à huit rencontres par an avec des fournisseurs avant la crise sanitaire. Elle a recommencé cette année. Brigitte Jeanjean était la cinquième invitée de l’année. Prochaine rencontre découverte, du 29 novembre au 3 décembre dans les caves 20/Vin et à la boutique Comtesse du Barry, avec la maison de champagne Mignon.

La cuvée Vivianne Legros, élue Meilleur champagne au concours Vinocité 2022

La cuvée Vivianne Legros, champagne Boulard Bauquaire, a été dégustée à l’aveugle parmi 11 cuvées dans la catégorie champagne. Elle a séduit le jury de quatre experts composé de Thierry Kasprowicz, président de l’Association des Sommeliers de La Réunion, Réza Nahaboo, meilleur sommelier de Suisse, Cyrille Camilli, directeur de la petite école du vin et Stéphanie Quiblier, sommelière et restauratrice du restaurant Epoca (sommelière de l’année 2019 du Guide Kaspro). Une belle récompense pour cette cuvée emblématique des caves 20/Vin, spécialement créée et travaillée pour le goût des Réunionnais.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles