17.7 C
La Réunion
jeudi 1 décembre 2022

S’habiller bien en bio

Vendue jusque-là en ligne, Moero, la marque réunionnaise de vêtements bio, vient d’ouvrir au mois de mars sa première boutique éco-box à Bellepierre. Petite boutique mais étape importante pour Vincent Sellom, passionné de mode pionnier du textile bio à la Réunion.

Autre fierté de ce début d’année 2021 pour Vincent Sellom, le label “Made BY Réunion” que lui a attribué la Chambre de Métiers et de l’Artisanat pour ses créations toutes fabriquées localement à partir d’une matière première importée de Turquie et d’Inde. Chemise, polo, débardeur, t-shirt, robe, jupe… : revisitant les standards des vêtements pour les activités de plein air, Vincent Sellom dessine ses patrons, coupe, brode et coud lui-même ses tissus. Un mini-atelier de couture est couplé à son espace d’exposition incluant une cabine d’essayage. L’offre est diverse, les tonalités apaisantes, discrètes, élégantes, se distinguent par une simplicité, une manière d’aller à l’essentiel. Le bio vient confirmer la démarche : Vincent Sellom est le seul créateur de mode local à proposer des vêtements entièrement bio, c’est-à-dire dont le tissu (coton bio) et l’encre des motifs imprimés sont certifiés par l’organisme de référence du textile bio, GOTS. En quoi Vincent Sellom reste un pionnier localement. Aucune autre offre bio ne s’affiche à la Réunion. Aucun rayon bio n’est apparu dans les enseignes d’habillement. « Essayez un vêtement en coton bio, vous sentirez tout de suite la différence. Le tissu est plus fin et plus confortable. » Moero n’en propose pas moins la même ligne de vêtements pour les activités en plein air en matière polyester technique. Vincent Sellom vise la professionnalisation et s’adresse plus particulièrement à une clientèle d’entreprises (golf, tennis, centres équestre jusqu’à présent…) souhaitant doter ses personnels de tenues de qualité. « Les deux collections, coton bio et matière polyester technique, peuvent être personnalisées » précise-t-il.

Réunionnais et breton
L’aventure de Moero a débuté en Bretagne en 2013. « C’était l’époque d’une polémique sur les encres de sérigraphie des tissus. La mode et le dessin me passionnaient. J’ai eu le déclic de créer une collection avec des matières naturelles. » Vincent Sellom invente le nom Moero et ses premiers modèles se retrouvent en vitrines à Rennes et Lorient (ils le sont toujours, ainsi qu’à Paris). L’aventure se poursuit à la Réunion où il s’installe en 2015 Les réseaux sociaux, quelques défilés remarqués. Il trouve un public, convaincu non pas tant par le bio en lui-même que par le confort supérieur du coton bio. Avec l’ouverture d’un point de vente physique, la précommande en ligne se poursuit sur www.moero.fr, mais la clientèle peut maintenant voir et toucher les vêtements, les essayer et dialoguer avec le créateur. « Les gens préfèrent le contact avec le produit et le producteur. L’ouverture de cette boutique est dans la suite logique de mon développement » déclare Vincent Sellom dont les collections sont également distribuées à Saint-Gilles. Prochaine étape ? « Ouvrir une boutique plus grande, peut-être dans le Sud, à Saint-Pierre, pour donner à Moero une plus grande visibilité. »

Boutique ecobox Moero : 46C, allée des Topazes, Bellepierre.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles