14.8 C
La Réunion
dimanche 3 juillet 2022

P’tit Gourmand lance sa gamme Prestige

Elaborés à partir de produits de qualité et de viande 100 % porc et volaille française, les saucisses cocktail et plats cuisinés P’tit Gourmand sont à découvrir dans tous les rayons apéritif et plats cuisinés des grandes surfaces, petites supérettes et stations-services de l’île.

Commercialisant ses produits dans les DOM-TOM depuis plus de 10 ans, P’tit Gourmand lance une gamme Prestige de recettes de terrines authentiques afin de compléter une offre déjà bien étoffée : Bretonnes IGP (indication géographique protégée) de canard au poivre vert et de campagne au piment d’Espelette. Et côté plats cuisinés sont proposés le Cassoulet à la saucisse de Toulouse et les Saucisses de Toulouse aux lentilles. Une nouvelle étape pour la marque créée en 2009 qui lança l’année suivante son unité de production dédiée à la saucisse cocktail et aux plats cuisinés. L’export vers les DOM-TOM débute dans la foulée et, dès 2011, P’tit Gourmand ouvre des bureaux à la Réunion et aux Antilles. Un an plus tard, la distribution de la marque P’tit Gourmand se met en place quasiment dans l’ensemble des départements et territoires d’Outre-Mer. Parmi les derniers développements de cette relation privilégiée avec les DOM-TOM, 2019 a vu la création de la page Facebook P’tit Gourmand Réunion et 2020 le lancement de l’unité de production dédiée à la gamme Prestige.

Le succès à la sauce créole
« Suite à la crise sanitaire, nous avons dû arrêter toutes nos opérations de dégustation en magasin » prévient David Salinier, Pdg de la marque, pour expliquer pourquoi P’tit Gourmand met en place en cette rentrée 2021 une campagne de notoriété en adéquation avec les nouvelles règles d’hygiène en vigueur. Fraîche et actuelle, cette campagne vise à faire de P’tit Gourmand une marque proche de ses clients et à attirer de nouveaux consommateurs partageant les mêmes valeurs de proximité, bonne humeur et convivialité. En effet, perçu comme moderne le packaging P’tit Gourmand est reconnu comme un véritable atout dans les linéaires des GMS (étude Pigé réalisée de février à avril 2021) avec un capital de sympathie et un très bon positionnement prix. En ce qui concerne les plats cuisinés, la petite marque en devenir se défend plus que bien devant ses gros concurrents Raynal et Roquelaure ou William Saurin. « P’tit Gourmand a su créer un lien affinitaire avec les Réunionnais avec un réel atout en termes de positionnement prix et des acheteurs réguliers » résume David Salinier.

Une marque dans l’air du temps
P’tit Gourmand a très vite aussi su prendre le virage du digital. « Le consommateur est averti aujourd’hui. Les opérations commerciales en grandes surfaces, les mises en avant dans les catalogues ou les têtes de gondoles, sont importantes, mais une marque doit faire plus. Elle doit prouver sa qualité, la provenance de ses produits, son action RSE… » juge David Salinier. Jeux-concours, posts humoristiques, questions-réponses, etc. : l’univers de P’tit gourmand sur le réseau social est à la fois espiègle, malin et baroudeur. La marque est ancrée dans les plus beaux paysages de l’île et la communauté est sans cesse interpellée pour savoir où ses fans préfèrent consommer leurs saucisses cocktail préférées. Résultat : deux ans après la création de sa page Facebook, la marque dispose à la Réunion d’une communauté interactive atteignant les 5 100 abonnés.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles