16.5 C
La Réunion
jeudi 1 décembre 2022

Océan Indien

Les Glorieuses, réserve naturelle nationale
Le France a choisi la date du 8 juin, journée des océans, pour transformer le parc naturel marin de l’archipel des Glorieuses en réserve naturelle nationale. Ce classement « répond aux engagements de la France et à la responsabilité qu’elle porte de protéger la biodiversité terrestre et marine de cet espace fragile, comprenant plus de 3 000 espèces répertoriées », souligne le gouvernement français. Les Glorieuses, situées à l’entrée nord du canal du Mozambique, fait partie des Îles Eparses revendiquées par Madagascar. Le 2 juillet, le ministère malgache des Affaires étrangères a déploré une « démarche arbitraire du gouvernement français », allant « à l’encontre de l’engagement des deux parties à s’abstenir de tout acte unilatéral pendant la durée des négociations pour le règlement pacifique du différend » relatif aux « Eparses ».

Des circuits régionaux de la drogue
En bateau ou en avion, les stupéfiants circulent activement entre les îles de l’océan Indien. L’ONG Global Initiative et des journalistes de la zone ont rendu publics en juin les résultats d’une enquête montrant que Madagascar est devenu une plaque tournante du trafic de drogues dures (héroïne, cocaïne mais aussi nouvelles drogues chimiques) et de cannabis. Les flux semblent importants entre la Grande Île et Maurice, ainsi qu’en direction des Seychelles. Le principal flux qui concerne La Réunion semble être celui de l’exportation de cannabis vers Maurice par voie de mer, comme le confirment quelques saisies récentes.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles