16 C
La Réunion
mercredi 29 juin 2022

Mayotte

15 hectares agricoles préservés à Kawéni
Gamil Kakal, patron du groupe Cananga, a signé le 19 avril avec la ville de Mamoudzou un contrat de prêt à titre gracieux d’une zone de 15 hectares située à Kaweni, afin de la réserver à des usages agricoles pour une durée minimale de vingt ans. Pendant cette période, la municipalité aura la charge de l’exploitation de cette propriété, qui abritait autrefois diverses activités de production agricole et de distillation d’huiles essentielles. Entre bidonvilles d’immigrés clandestins et zone d’activités économiques, elle accueillera des projets d’insertion par l’économie et de diffusion de bonnes pratiques agricoles, avec le soutien de l’Agence nationale de renouvellement urbain.

L’aéroport baptisé « Marcel-Henry »
L’arrêté a été publié au Journal Officiel le 9 avril : l’aéroport de Pamandzi porte désormais le nom d’aéroport de Mayotte-Marcel-Henry, du nom de l’homme politique mahorais décédé en août 2021 à l’âge de 94 ans. Marcel Henry a représenté Mayotte au Sénat, sans discontinuer, de 1977 à 2004. Il a été un des acteurs importants de la résistance de Mayotte à l’indépendance comorienne puis de la départementalisation de l’île. Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, avait proposé de donner son nom à l’aéroport mahorais au lendemain de son décès. Un autre nom avait été évoqué ces dernières années pour baptiser la plate-forme : celui d’Abdourahamane Aboudou Moulkandjy, influent notable mahorais qui s’était lui aussi opposé à l’indépendance jusqu’à sa mort en 1967. Mais son souvenir s’est largement effacé des mémoires… et son nom était peut-être un peu trop long pour être retenu !

Aide humanitaire au Mozambique
La Plate-forme d’intervention régionale océan Indien (Piroi) de la Croix-Rouge française la PIROI a activé au cours des dernières semaines son dispositif de réponse d’urgence depuis l’entrepôt de sa délégation à Mayotte pour venir en aide au Mozambique. Deux provinces côtières du pays, Nampula et Zambézie, ont été durement frappées, en mars, par le cyclone tropical intense Gombe (63 morts, 78 000 habitations détruites). 23 tonnes de matériel humanitaire, comprenant des kits de reconstruction de l’habitat, des bâches, des sceaux et des jerrycans ont été acheminées au départ de Mayotte par voie maritime vers le port de Nacala. Elles seront distribuées par la Croix-Rouge du Mozambique et viendront en aide à 5 000 personnes.

Article précédentMaurice
Article suivantSeychelles
- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles