15.4 C
La Réunion
mercredi 16 juin 2021

Maurice

Nouveaux Produits

Déficit démocratique

Déjà montrée du doigt en raison de ses difficultés à convaincre l’Union européenne – et maintenant la Grande-Bretagne – de la transparence de son secteur financier, l’île Maurice se voit rétrogradée par le V-Dem Institute, un institut suédois de l’université de Göteborg qui étudie les systèmes démocratiques à travers le monde. Dans le dernier classement du V-Dem, l’île-sœur fait son entrée dans la catégorie des « autocraties » (autocratising countries). L’institut estime que la démocratie mauricienne fonctionne mal au quotidien, avec une opposition politique mal respectée au parlement et des instances anti-corruption sans indépendance.
Concernant son inscription sur la liste grise du Gafi, le Groupe d’action financière de l’Union européenne qui lutte contre le blanchiment des capitaux, Maurice dispose encore de neuf mois, jusqu’en février 2022, pour présenter un dossier faisant la preuve que les soupçons européens n’ont plus lieu d’être.

Maurice, île de riches

Environ 4 400 millionnaires (en dollars) vivent à l’île Maurice et l’île est le pays de l’ensemble africain le plus riche par habitant, selon l’Africa Wealth Report 2021. Ce rapport est établi annuellement par l’AfrAsia Bank et le bureau d’études sud-africain NewWorldWealth. L’Afrique du Sud, l’Égypte, le Nigeria, le Maroc et le Kenya sont les pays où les richesses individuelles additionnées sont les plus importantes.

La sécurité et le niveau de vie élevé sont les principales raisons pour lesquelles les riches investisseurs choisissent de s’installer à Maurice », commente un analyste de l’AfrAsia Bank.

Sun vend son hôtel des Maldives

Le groupe Sun a décidé de vendre l’hôtel Kanuhura qu’il possède aux Maldives, pour un montant de 41,5 millions de dollars. L’acquéreur est un groupe singapourien, Hotel Properties Ltd. Composé de 80 villas, le Kanuhura avait rouvert ses portes en novembre dernier, en même temps que l’archipel rouvrait ses frontières. Mais les touristes ne sont pas vraiment au rendez-vous : la fréquentation des Maldives est en recul de 40% en janvier-février, par rapport à 2019. L’opération va permettre à Sun de réduire son endettement. Lourdement impacté par la crise, le groupe mauricien possède quatre établissements dans le pays : Ambre, le Long Beach, la Pirogue et le Sugar Beach.

Les devises manquent

La roupie mauricienne a perdu de sa valeur depuis le début de la crise financière : -16% par rapport à l’euro, -20% par rapport au dollar. Le tarissement des recettes touristiques en devises étrangères en raison de la crise sanitaire, mais aussi la ralentissement des investissements étrangers sont les principales causes de cet affaiblissement. La banque centrale mauricienne soutient les banques de la place en puisant dans ses réserves, au risque de menacer sa capacité à rembourser la dette nationale auprès des bailleurs de fonds étrangers. La pression monte donc sur le gouvernement pour qu’il ouvre les frontières de l’île et rétablisse le flux touristique, comme l’ont fait les Seychelles dont la monnaie a retrouvé sa parité d’avant-crise avec le dollar.

Emballages plastiques : cacophonie dans les rayons

La loi bannissant les emballages plastiques à usage unique est entrée en vigueur le 15 avril, provoquant une certaine cacophonie dans le commerce mauricien. Les distributeurs ne plaignent du manque de précision des textes. Selon la presse mauricienne, certaines grandes surfaces ont préféré retirer des produits des rayons plutôt que d’encourir une amende. Des producteurs locaux qui n’ont plus le droit d’utiliser des emballages en plastique non recyclable dénoncent le fait que des produits importés continuent d’entrer sur le marché dans les mêmes emballages. En réponse, le ministère de l’Environnement souligne qu’une concertation avait été organisée avant l’entrée en vigueur de la loi pour s’assurer que des produits alternatifs étaient disponibles sur le marché à prix raisonnable. Le gouvernement a d’autre part accepté un moratoire jusqu’au 14 janvier 2022 pour l’interdiction de certaines catégories d’emballages plastiques de produits alimentaires (gobelets, bols, pots de yaourts…).

- Publicité -spot_img

Lire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles