16.3 C
La Réunion
jeudi 2 décembre 2021

Les Français et la consommation de vins et champagnes

Un prix de 35 euros la bouteille est le seuil psychologique à ne pas dépasser à l’occasion des Foires aux vins : Bonial, pionnier et leader du drive-to-store en Europe, dresse, à l’heure des Foires aux vins, un état des lieux du rapport des Français avec leur consommation de vins et champagnes.

En Europe, plus de 400 grandes enseignes font confiance à Bonial pour renforcer l’attractivité de leurs points de vente. Les résultats de cette étude réalisée avec le concours d’OpinionWay apporte un éclairage riche d’enseignement sur les préférences et les intentions d’achat des consommateurs. 70% des consommateurs français déclarent acheter du vin et 55% au moins une à deux fois par mois : c’est ce qui fait de la France le deuxième pays consommateur de vin au monde, derrière les Etats-Unis. Le champagne n’est pas en reste, 74% de nos compatriotes déclarent en acheter et 20% au moins une à deux fois par mois. Pour s’approvisionner en sang de la terre, 70% des sondés jettent leur dévolu sur les enseignes de grande distribution et 61% lorsqu’il s’agit de champagne. En parallèle, 37% des Français achètent leurs vins en direct chez les producteurs et 30% lorsqu’il s’agit de champagne. Pour 33% des sondés, le caviste, jamais avare de conseils, demeure le lieu idéal pour dénicher une bouteille de vin. Enfin, d’autres préféreront foires et événements locaux (17%), e-commerce (10%) ou encore les marchés (7%). A l’heure du choix, sans réelle surprise, 42% des Français achètent en priorité du vin rouge, 22% du champagne, 18% du vin blanc et 16% du vin rosé.

Les enseignes de grande distribution privilégiées
Les enseignes de grande distribution sont le lieu favori des Français pour s’approvisionner en vin. Si l’exhaustivité dans le choix des produits représente un des piliers essentiels pour inciter le consommateur à fréquenter une enseigne, force est de constater que deux enseignes d’hypermarché dominent ce classement tant pour le vin que pour le champagne. Ainsi, près d’un Français sur deux déclarant acheter du vin dans une enseigne de grande distribution choisit E.Leclerc (45%) et Carrefour (41%). Sur la troisième marche du podium, Intermarché (30%) devance Lidl (24%), Auchan (19%) et Système U (18%).

Foires aux vins : 12 bouteilles de vin par achat en moyenne
45% des Français achetant du vin ont l’intention de s’approvisionner à l’occasion des Foires aux vins. A l’occasion des Foires aux vins, les consommateurs français envisagent en moyenne d’acheter 12 bouteilles lorsqu’il s’agit de vin et 4 bouteilles lorsqu’il s’agit de champagne. Dans le détail, les 65 ans et plus représentent la classe d’âge la plus dépensière avec une moyenne de 17 bouteilles contre seulement 12 pour les 25-34 ans. Notons également que les hommes envisagent en moyenne d’acheter 14 bouteilles contre 9 bouteilles pour les femmes.

Vins et champagnes : qui préfère quoi
Si le rapport des Français au vin a beaucoup évolué durant ces vingt dernières années, le Bordeaux rouge a toujours la cote. En effet, 38% des sondés envisagent d’en acheter à l’occasion des Foires aux vins. Notons cependant qu’avec 50%, les 65 ans et plus représentent la plus large tranche de consommateurs de Bordeaux rouge. Le Bourgogne et son cépage pinot noir (30%) ou le Rhône, terre de syrah et de grenache (28%), ne sont pas en reste, mais le vignoble bordelais reste en tête. Dans le champagne, alors que 22% des hommes comptent acheter du champagne à l’occasion des foires aux vins, près d’une femme sur trois (32%) envisage d’en faire autant.

Budget : le seuil psychologique
Si plus d’un Français (36%) sur trois considère qu’une bouteille de vin entre 11 et 20 euros est trop chère, la moyenne de notre échantillon se veut beaucoup plus dépensière. Ainsi, 35 euros représente en moyenne le seuil psychologique à ne pas dépasser pour éviter qu’un amateur de vin passe son chemin. Chacun connaît l’adage, le prix c’est le nerf de la guerre et les amateurs de vin n’y font pas défaut ! La moyenne des consommateurs espère ainsi bénéficier de 25% de remise sur leurs crus préférés. Dans le détail, près d’un Français sur deux (49%) souhaite profiter d’une remise de 16 à 30%.

MÉTHODOLOGIE
L’échantillon (1004 personnes représentatives de la population française) a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne. Les interviews ont été réalisées du 15 au 16 septembre 2021.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles