13.6 C
La Réunion
jeudi 30 juin 2022

Les 10 points clés d’une couverture facultative adaptée

Il s’agit d’analyser les prestations délivrées par rapport au coût. Les points de vigilance sont les suivants.

Le questionnaire santé : en cas de problème de santé, le questionnaire de santé se traduira probablement par une réduction des garanties ou une majoration tarifaire.

Les formules de tarification : le tarif proposé est-il un tarif d’appel qui sera ensuite majoré ou est-ce le tarif normal ? La cotisation évolue-t-elle en fonction de l’âge ?

Le tarif variable selon le secteur d’activité : les professions à risque, telles que le bâtiment, se voient souvent appliquer une sur-tarification.

Les exclusions médicales personnelles : les exclusions les plus fréquentes sont les affections dorsales et les syndromes dépressifs.

Les exclusions liées à des activités sportives : les contrats peuvent également refuser la prise en charge des affections liées à une pratique sportive.

L’assiette de calcul de la prestation : la prestation forfaitaire, préférable, correspond au montant souscrit, alors que la prestation indemnitaire, qui dépend de la déclaration de revenus de la dernière année, peut être extrêmement préjudiciable en cas de baisse ponctuelle de revenus.

Le délai de franchise : plus la franchise est courte, plus le prix est élevé.

La durée de versement : les indemnités journalières sont en principe servies pendant trois ans, mais certains régimes prévoient une couverture limitée à un an, voire trois mois.

La définition médicale : quel barème sera utilisé ? Le barème fonctionnel concerne la vie de tous les jours ; le barème professionnel concerne des actes qu’on ne peut plus faire (par exemple, perdre un doigt pour un chirurgien). Certains contrats proposent un barème mixte.

Le délai de déclaration de sinistre et l’expertise : par exemple, les prestations sont-elles suspendues au déclenchement d’une expertise ?

Le créateur d’entreprise pêche souvent par omission. Il devra donc analyser les vides de garantie et la combinaison entre différents dispositifs, évaluer l’intérêt de l’ARE ou de l’ARCE, et privilégier une couverture toutes causes pour les arrêts de travail et l’invalidité.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles