20 C
La Réunion
samedi 26 novembre 2022

Le port de Sainte-Marie en régie

La Cinor a souhaité garder la maîtrise totale des orientations économiques et politiques du port de Sainte-Marie en créant une régie dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière pour le gérer. Sa présidence a été confiée à Didier Gopal, 4ème vice-président de la Cinor et la vice-présidence à Audrey Belim, 12ème vice-présidente de la collectivité.Le premier conseil d’administration de la régie s’est réuni le 23 mars à la Cinor. Il se compose de trois élus de Sainte-Marie, deux de Saint-Denis et deux de Sainte-Suzanne, d’un représentant de la Direction de la Mer Sud Océan Indien et d’un représentant de l’IRT.« Avec l’installation de ce conseil, un pas supplémentaire est fait pour la mise en exploitation du port de Sainte-Marie, commente la Cinor. Un important travail sera mené dans les prochains mois pour préparer la mise en exploitation du port de Sainte-Marie » dans ses parties maritime et terrestre. L’agrandissement et la modernisation du port de Sainte-Marie, qui pourra accueillir 337 navires au lieu de 180 précédemment, pour un montant total de 19,6 millions d’euros, vise plusieurs objectifs. Il doit améliorer les conditions de travail des pêcheurs professionnels et des secours en mer (SNSM, pompiers de l’aéroport), élargir l’offre de services aux bateaux (avitaillement, aire de carénage, machine à glace…) et faciliter les entrées-sorties du port, dont le chenal a tendance à s’ensabler. Le nouveau port se veut également un lieu de vie attractif. Dans un second temps, un aménagement de l’arrière-port est envisagé pour accueillir des activités tournées vers la mer.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles