15.6 C
La Réunion
samedi 3 décembre 2022

Le marché du vin affiche son embellie

Malgré les craintes et les contraintes liés au contexte sanitaire, économique et climatique inédit, le marché du vin a connu des records de vente en 2020 et 2021 mais aussi de nombreux changements.

Une nouvelle étude confirme la belle santé du vin *. En 2021, 62 % des Français ont déclaré s’intéresser à l’univers du vin. Les ventes de vins ont profité du développement de l’e-commerce, qui témoigne de ce nouvel attrait pour le vin avec de nouveaux profils de clients et de nouvelles tendances de consommation. Au cours du premier semestre 2021, on estime que les ventes de vins, spiritueux et champagne ont augmenté de 15 %. Les ventes en ligne ont enregistré une croissance de 70 % en deux ans. Quant aux ventes de champagnes, elles ont augmenté de 117 % en mars 2021 par rapport à mars 2020. La France est le premier marché du champagne : 46,4 % des volumes vendus, 39 % du chiffre d’affaires. Les vins pétillants sont sur la même tendance avec une progression de 41,6 % sur la même période.

De nouveaux modes d’achat
En 2020, les achats de vin ont été en grande majorité réalisés chez les cavistes, grandes surfaces et e-commerce. La fermeture des cafés, bars et restaurants durant les deux confinements a eu un impact direct sur les achats hors CHR. 52 % des cavistes et des épiceries fines ont enregistré une augmentation jusqu’à 30 % de leur chiffre d’affaires. Un record directement dû à la hausse de fréquentation, mais aussi à un panier moyen passé de 30-35 euros à 40 euros. Durant le premier trimestre 2021, la fermeture des bars et cafés a renforcé la hausse des achats dans les commerces. En plus de jouer leur rôle de commerces de proximité, les cavistes ont également digitalisé et boosté leur offre via des plateformes de livraison et rivalisé face aux pure players.

Le vin, boisson préférée des Français
Si les vins pétillants ont le vent en poupe, il n’en reste pas moins que 50 % des Français affichent leur préférence pour les vins tranquilles (non effervescents), soit deux points de plus qu’en 2019. Suivent les bières (39 %), les champagnes (33 %), les cocktails (26 %) et les spiritueux (21 %). Le confinement a changé les habitudes de consommation. En 2020, 25 % des Français déclaraient avoir augmenté leur consommation de vin. La part de ceux qui ne boivent jamais a diminué. Les grands consommateurs, une à plusieurs fois par semaine, représentent désormais 50 % des consommateurs de vin (+ 14 points vs 2019). Avec deux tiers des consommateurs sensibles à la labellisation des vins, le bio continue sa progression. 57 % d’entre eux sont prêts à payer plus cher un vin bio.
* Enquête Bonial, septembre 2021, dans Leader Réunion n° 209.

UNE ÉTUDE BETTANE+DESSEAUVE
Ces dernières données sur le marché français du vin en 2020 et 2021 ont été révélées mois de décembre à l’occasion du dernier Grand Tasting Paris, le festival des grands vins qui se tient au Carrousel du Louvre. Un salon organisé depuis 15 ans par l’entreprise Bettane+Desseauve, éditeur spécialisé dans le monde du vin. Fondée et animée par Thierry Desseauve et Michel Bettane, l’entreprise publie un trimestriel grand format (En Magnum), un guide d’achat annuel (Le Nouveau Bettane+Desseauve, chez Flammarion), et des suppléments en exclusivité pour de grands titres de presse (Paris Match, Le Journal du Dimanche, Télé 7 Jours). Elle réalise également des films et documentaires sur le vin.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles