20 C
La Réunion
mardi 25 janvier 2022

Jardin d’orante : des cornichons issus du commerce équitable

Une démarche inédite et remarquable dans un rayon où 80 % des cornichons viennent d’Inde.

Marque du groupe Reitzel, Jardin d’Orante propose une large gamme de condiments et d’assaisonnements présente en grande et moyenne distribution. Des pépites culinaires développées avec le concours du Chef Marc Veyrat. Engagé dans une démarche de maîtrise de filières agricoles, le groupe Reitzel signe une fois de plus, avec Jardin d’Otrante, sa différence au rayon cornichons. Désormais, tous les bocaux issus de sa filière indienne sont labellisés Commerce Équitable, l’aboutissement d’un travail de structuration de filière et de traçabilité. Dans cette même logique, Reitzel relance depuis 2016 la filière du cornichon français en apportant des garanties fortes à ses 24 agriculteurs partenaires pour leur permettre de s’engager à ses côtés, sans risque, dans la relocalisation. Au sud de l’Inde, dans les états du Karnataka, du Tamil Nadu, de l’Andra Pradesh et du Telangana, 1 300 agriculteurs réunis au sein de quatre coopératives labellisées Fair Trade cultivent des cornichons en partenariat avec Reitzel. Chacun d’entre eux reçoit formations et conseils de la part des agronomes de l’entreprise présents sur place pour améliorer ses rendements et la qualité de sa récolte. Mais au-delà, Reitzel s’engage à leur fournir des conditions de travail et des perspectives de développement encore trop rares dans ce pays où le cornichon a été découvert au dix-huitième siècle.

Des bocaux transparents au propre comme au figuré
Jardin d’Orante milite pour plus de transparence sur les origines. Au sein du rayon cornichons de nos hypermarchés, la marque affiche clairement l’origine de sa matière première, qu’elle soit française ou indienne. A travers la démarche Fair Trade, Jardin d’Orante souhaite apporter une assurance de plus à ses consommateurs. Pour le moment, la labellisation Fair Trade est indiquée au dos des bocaux. A terme, elle devrait être visible sur l’étiquette principale. Cela représente 650 000 bocaux.

Les critères Fair Trade
– Égalité des salaires entre hommes et femmes, interdiction du travail des enfants.
– Prime de développement aux agriculteurs et agricultrices correspondant à 15 % en plus du prix d’achat de la matière première.
– Utilisation de cette prime pour améliorer leurs conditions sociales, économiques et environnementales.
– Normes strictes établies pour assurer santé et sécurité.
– Utilisation minimum de pesticides dans les champs et, si c’est inévitable, recours à des produits autorisés via un cahier des charges mis en place avec les ingénieurs agronomes Reitzel, limitation maximale de leur taux d’application.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles