20 C
La Réunion
mardi 25 janvier 2022

Deux tiers de femmes a la School of Wine de Dijon

Les rentrées des différents programmes de la School of Wine & Spirits Business (SWSB), référence du management du vin et des spiritueux, viennent confirmer la forte féminisation du secteur observée depuis plusieurs années.

Les rentrées se sont déroulées sur plusieurs semaines entre septembre et octobre, avec pour les programmes anglophones des séminaires dans le cadre idyllique du Château de Gilly-Lès-Cîteaux. Cette année encore, plus de 170 étudiants sont accueillis, dont près des deux tiers sont internationaux et près des deux tiers également sont des femmes. La promotion de cette année a pour parrain Laurent Delaunay, propriétaire de Badet Clément & Edouard Delaunay. Les formations, dont l’attractivité ne se dément pas, restent étroitement liées aux évolutions du secteur. Elles renforcent leur dimension internationale et leur féminisation, ainsi que leur prisme autour du numérique et du développement durable. Avec 24 participants, la nouvelle promotion du MBA Wine & Spirits Business est la plus importante depuis la création du programme en 2018. Les étudiants sont issus de 10 nationalités, dont six ressortissants états-uniens et cinq chinois. Le Canada, la Corée du Sud, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, Taïwan, l’Ukraine et la France sont aussi représentés. « Nous comptons 16 femmes et huit hommes, ce qui confirme la forte féminisation du secteur observée depuis quelques années » souligne Jacques Thébault, directeur du MBA. « L’âge moyen passe de 31 à 35 ans, ce qui témoigne de profils encore plus solides. Une bonne moitié vient du secteur du vin, l’autre pas du tout : le programme est vraiment fait pour des gens à haut potentiel qui veulent booster leur profil ou se reconvertir. » L’accroissement de la féminisation et de l’international se retrouvent également dans les autres programmes de la SWSB.

La soutenabilité dans le secteur du vin
« L’implication des entreprises se renforce dans nos programmes, en même temps que la dimension internationale » explique Jérôme Gallo, directeur de la SWSB. « Nous avons la volonté d’être très agiles dans les contenus que nous proposons, pour être au plus près de l’évolution d’un secteur qui génère beaucoup de défis et d’opportunités. » Ainsi la montée en puissance sur le sujet de la soutenabilité (le développement durable concret) se jauge à la multiplication, tout au long de l’année, des conférences et interventions de nombreux experts qui s’attachent à prendre la mesure de la complexité de la problématique. Le focus sur le numérique voit également sa durée doublée cette année. Enfin, les voyages d’étude reprennent leur cours, à New York, en Allemagne, en Toscane ou encore dans les différents vignobles français, et même en Grèce pour la deuxième édition du Greek Wineries Project en juin 2022.

Une école de renommée internationale
Créée en 2013, la SWSB regroupe les activités de formation et de recherche en management du vin et des spiritueux de Burgundy School of Business (BSB), dont elle couvre l’un des six axes d’expertise. Institution de référence internationale dans son domaine, elle est ancrée dans un territoire, la Bourgogne, dont les Climats sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Plus de 180 étudiants d’une vingtaine de nationalités, issus des cinq continents, sont formés chaque année au sein des programmes conduits par la SWSB. La SWSB dispose d’un corps enseignant dédié. Elle s’appuie sur un réseau professionnel international BSB de plus de 16 000 diplômés, dont 2 000 dans le secteur des vins et des spiritueux.

Article précédentAirain Champagne, mobile et compact
Article suivantMadagascar
- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles