15.6 C
La Réunion
vendredi 2 décembre 2022

Case à pains : le groupe L2D au fournil

Connu pour son dynamisme dans le secteur de la franchise, le groupe L2D (Levy Développement Distribution) dévoile, avec le rachat du réseau réunionnais de boulangeries-pâtisseries La Case à Pains, ses ambitions dans l’alimentaire.

Anne et Olivier

A entendre Olivier et Anne Levy, les dirigeants fondateurs du groupe L2D, ce n’est pas seulement pour La Case à Pains que s’ouvre une nouvelle page, mais également pour le groupe L2D lui-même. Olivier et Anne Levy ne cachaient pas leur satisfaction, et même leur fierté, de piloter, avec la Case à Pains, leur première marque en propre, et non plus en franchise. Six boulangeries Case à Pains et une Ti Case à Pains, auxquelles s’ajoutent deux estafettes mobiles : avec cette diversification dans le secteur alimentaire, c’est une marque réunionnaise réputée, à la fois moderne et porteuse des valeurs traditionnelles de l’artisanat de la boulangerie, qui va profiter des talents d’entrepreneurs d’Olivier et Anne Levy. Une marque au potentiel important, que ses anciens propriétaires avaient commencé à développer en s’appuyant sur la créativité du fondateur de la Case à Pains en 1998, David Sosso. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, Olivier et Anne Levy continuent de travailler avec David Sosso et son équipe, actuellement de 30 salariés.

L’alimentaire, nouvel horizon du groupe L2D

Avec ce rachat, l’alimentaire prend une place de premier plan au sein du groupe qui s’était tourné vers l’alimentaire en rachetant la franchise Columbus Café & Co à la Réunion avec un premier point de vente au centre commercial Sacré Cœur du Port. Entre beauté et alimentaire, Olivier et Anne Levy visent désormais le seuil de 50 millions d’euros de CA global pour le groupe, réalisé à parts égales entre les deux secteurs. Pour ce faire, la couverture territoriale de La Case à Pains va être renforcée avec l’ouverture de quatre à cinq nouvelles « Case à Pains » dans les deux prochaines années : les deux premières cette année dans le Sud où l’enseigne n’est pas présente. Un second Columbus Café & Co vient, lui, d’ouvrir en centre-ville de Saint-Denis, rue Félix-Guyon. Là encore, Olivier Levy déclare avoir « hâte de pouvoir proposer la carte Columbus Café aux quatre coins de l’île ».

Une vision renouvelée de La Case à Pains

Tout en affirmant sa volonté de « rester des artisans », le Groupe L2D entend mettre La Case à Pains aux goûts du jour. En développant Ti Case à Pains, par exemple, concept de petite boutique de 100 à 150 m² à l’offre resserrée sur le pain, la viennoiserie et le salé, destinée aux quartiers. En diversifiant, au besoin, la production et l’offre de chaque boulangerie pour mieux coller à la demande de proximité. En intégrant les nouveaux modes de consommation avec, notamment, des produits vegan et une ligne de traiteur au nom de la marque. « Nous allons préserver, moderniser et développer cette belle marque pour en faire une pépite du marché réunionnais » promettent Olivier et Anne Levy.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles