16.3 C
La Réunion
jeudi 28 octobre 2021

Caillé renoue avec la promotion des talents

Numéro un des véhicules électriques à la Réunion, le Groupe Caillé a signé un contrat de partenariat avec la championne du monde de longboard Alice Lemoigne, engagée dans la protection du lagon et des plages.

C’était il y a trente ans. Le groupe Caillé donnait naissance à la fondation « Les Talents Caillé » dans l’objectif d’aider les jeunes sportifs réunionnais à percer. Caillé se positionnait en précurseur du sponsoring sportif local. « La Réunion regorgeait de champions en herbe mais qui manquaient de moyens pour montrer ce qu’ils valaient et étaient bloqués ici. Nous avons décidé d’en aider un par discipline en créant une bourse leur permettant d’aller à l’extérieur. Nous avons contribué à l’éclosion d’un certain nombre de talents. Nous recommençons aujourd’hui avec Alice Lemoigne » se félicitait François Caillé le 24 février lors de la signature du partenariat noué avec la championne du monde de longboard.
On pense bien entendu à trois grands noms réunionnais du sport dont l’ancienne fondation des Talents Caillé a soutenu les débuts de carrière. Le champion de squash Thierry Lincou. Il avait huit ans lorsqu’il a tenu sa première raquette de squash à la Réunion. Devenu joueur professionnel, il sera le numéro un mondial de la discipline en 2004 et 2005, premier joueur non originaire d’un pays du Commonwealth à atteindre cette première place.
Patrice Casimir, le spécialiste des arçons, dont les succès et la personnalité ont contribué à populariser la gymnastique en France. Triple champion de France, il verra la médaille de bronze lui échapper d’un cheveu aux JO d’Atlanta de 1996, mais l’obtient au championnat d’Europe de la même année. Enfin, Anne-Gaëlle Hoarau, championne de France, championne d’Europe et vice-championne du monde de surf. Inoubliable championne du Vania Trophée Féminin à Saint-Leu en 1992.

Le respect de l’environnement
Autre époque, autre contexte. Groupe Caillé ne devient pas à proprement parler le sponsor d’Alice Lemoigne. La jeune femme œuvre aujourd’hui au sein du TCO, la communauté des communes de l’Ouest, en tant qu’agent d’animation nautique et du développement durable. Elle met sa jeunesse et son prestige au service du respect de l’environnement en sensibilisant, les jeunes en particulier, à la protection du lagon et des plages. Elle intervient également sur cette thématique auprès des prestataires des ports de plaisance. Sur le plan sportif, elle fait le choix de continuer à s’entraîner à la Réunion.
Groupe Caillé met à sa disposition une Peugeot 2008 électrique. Alice Lemoigne a par ailleurs reçu un chèque de 10 000 euros des mains de François Caillé. Elle devient ainsi l’égérie du « Move to electric » de Peugeot à la Réunion. Pour rappel, Groupe Caillé est numéro un sur le marché local des véhicules électriques. Il y a donc beaucoup de sens à associer le promotion de l’électrique automobile, d’une part à de la politique environnementale du TCO, d’autre part à une surfeuse vivant en symbiose avec la mer comme Alice Lemoigne.

Alice Lemoigne, un palmarès impressionnant
Alice Lemoigne, 25 ans, a découvert le surf à 6 ans, le longboard à 12 ans… Cinq fois championne de France, sept fois championne d’Europe, elle est montée au firmament en 2019 en devenant également championne du monde individuelle, championne du monde des Nations et championne du monde du relais en Longboard… Au mois d’avril, elle part à la reconquête de son titre de championne d’Europe au Portugal. Puis en août ce sera l’Angleterre et les États-Unis pour le championnat du Monde. Sans oublier sa participation aux championnats de la Réunion et de France. Soutenir Alice Lemoigne, c’est « un honneur pour notre territoire » a résumé Emmanuel Séraphin, président du TCO.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles