14.1 C
La Réunion
mercredi 25 mai 2022

Bricolage et jardinage : l’achat en magasin privilégie

Commerce physique toujours sollicité, made in France et RSE adoubés : un sondage OpinionWay pour Bonial, pionnier et leader du drive-to-store en Europe, se penche sur la préparation d’achat et, d’une manière générale, sur les usages et attitudes des consommateurs français dans le domaine du jardinage et du bricolage.

Quels produits les Français ont-ils achetés au cours des 12 derniers mois ? Quel est le budget moyen alloué au bricolage ou jardinage ? Quels sont les critères des consommateurs pour choisir un produit de jardinage ou bricolage? Où font-ils leurs achats? Quelles informations recherchent les consommateurs avant l’acte d’achat ?… Les réponses à ces questions sont au cœur de cette étude réalisée par Opinionway auprès d’un panel représentatif de la population française de 5 206 personnes. Les deux constats principaux : 87 % des personnes interrogées continuent de favoriser les achats de bricolage et de jardinage dans les points de vente physiques. Et conjoncture économique oblige, le prix reste au cœur des préoccupations de 94% d’entre eux au moment de jeter leur dévolu pour une enseigne.

Les Français gros consommateurs de produits de bricolage ou jardinage
74 % des consommateurs ont acheté au moins un produit de jardinage au cours des douze derniers mois et 77 % au moins un produit de bricolage. Par ailleurs, ils sont 54 % à déclarer bricoler pour faire des économies. La priorité va aux achats peu onéreux, mais le budget reste malgré tout conséquent. En effet, les petits postes de dépense s’imposent mais se multiplient si l’on se penche sur le budget annuel moyen de 364 euros pour le bricolage et 221 euros pour le jardinage. Dans ces achats, 45 % d’entre eux ont investi dans des articles d’éclairage (ampoules, luminaires…), un sur trois (34 %) dans la peinture ou la décoration (33 %) et plus d’un sur quatre dans la visserie (27 %). Côté jardin, terrasse ou balcon, voire en intérieur, quatre Français sur dix ont acheté du terreau (42 %) au cours de l’année écoulée. Un tiers a dépensé pour des plantes d’extérieur (35 %) et un quart pour des plantes d’intérieur (26 %).

L’origine des produits et l’environnement au cœur des préoccupations
Si le made in France s’impose comme un critère d’achat de produits de bricolage pour près d’un Français sur trois (65 %), les produits européens ne sont pas en reste. En effet, 57 % des consommateurs déclarent privilégier des produits fabriqués dans l’Union Européenne. En parallèle, 57 % des Français opteront pour un produit respectueux de l’environnement à l’heure de faire leur choix.

Le gros des achats en magasins
Près de neuf acheteurs sur dix (86 %) ont concrétisé leurs achats de produits de jardinage et de bricolage dans une enseigne physique au cours des douze derniers mois. Les trois-quarts (75 %) ont opté pour des enseignes spécialisées en bricolage et jardinage et un quart (27 %) vers une enseigne généraliste. En parallèle, trois acheteurs sur dix (31 %) ont réalisé leurs achats en ligne, essentiellement via un site d’e-commerce comme Amazon ou ManoMano (27 %). Comme dans l’économie du prêt à porter, la seconde main émerge désormais, avec cependant moins de consommateurs : seulement 6 % des consommateurs interrogés ont réalisé leurs achats sur ce type de plateforme.

Quatre critères d’achat prédominent
Si 87 % des Français recherchent une multitude d’informations avant de choisir une enseigne, le prix demeure au centre des préoccupations pour 94 % d’entre eux, tout comme les offres intéressantes ou promotions pour plus de huit sur dix (84 %). D’une manière générale, quatre critères prédominent : le choix des produits, les prix, la facilité d’accès au magasin depuis son domicile et l’agrément de l’expérience d’achat sont ainsi considérés importants par neuf acheteurs sur dix et plus (respectivement par 96 %, 94 %, 91 % et 90 %).

La recherche des bons plans
L’utilité des informations disponibles en magasin est la plus largement reconnue : elle est soulignée par 85 % des acheteurs. Celle accordée aux conseils de proches et aux moteurs de recherche s’équilibre : plus des trois-quarts des acheteurs estiment ces sources utiles (78 % pour chacune d’elles). Qu’ils soient papier (67 %) ou en ligne (63 %), l’utilité des catalogues, guides et prospectus est élevée, étant reconnue par plus de six acheteurs sur dix. De leur côté, le score d’utilité des sites web ou applications mobiles de distributeurs surclasse légèrement celui enregistré par les sites web ou applications mobiles de marques (62 % vs 59 %) et est très proche de celui obtenu par les vidéos (61 %).

Les offres et promotions plébiscitées
Les deux tiers des acheteurs (68 %) souhaitent être informés des prix et offres promotionnelles des enseignes de bricolage et de jardinage via des supports numériques : par email pour 37 %, sur les sites web et applications mobiles des enseignes pour 26 %, sur des sites web ou applications mobiles qui regroupent des prospectus, catalogues et offres promotionnelles des enseignes pour 19 %. En parallèle, 56 % souhaitent toujours être informés via des supports papier (par des catalogues ou prospectus papier dans la boîte aux lettres pour 42 %, via des catalogues ou prospectus papier disponibles en magasin pour 31 %). Les 50 ans et plus demeurent plus adeptes du support papier (une préférence pour 64 % d’entre eux contre 48 % chez les moins de 50 ans).

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles