14 C
La Réunion
jeudi 30 juin 2022

assure : le label réunionnais de maîtrise de l’énergie

D’un niveau équivalent à l’ISO 50 001, le label assURE met la certification en management de l’énergie à la portée des petites et moyennes industries. Les premières ont reçu le label au mois de juin dernier. L’ADIR porte ce projet soutenu financièrement par l’ADEME et la Région Réunion et accompagné par EDF à la Réunion. Elle vise 20 entreprises labellisées en 2024.

Le management de l’énergie n’est pas réservé aux grandes entreprises : tel est le message de l’ADIR à travers le programme assURE. L’ADIR promeut le management de l’énergie auprès de ses adhérents depuis 2005. En 2017, le programme assURE a fait franchir une étape à son action. « Opérationnel, local et adapté au TPE-PME du territoire », le programme assURE permet à des TPE-PME industrielles de mettre en place un management de l’énergie certifié par un label réunionnais. Ce label se fonde en effet sur un cahier des charges « ISO 50 001 compatible ». L’industrie représentant 20 % de la consommation d’électricité de l’île, l’ADEME, la Région Réunion et EDF à la Réunion apportent leur soutien à ce programme de long terme, les deux premières financièrement, EDF sous la forme d’un accompagnement technique. Concrètement, l’entreprise passe une convention avec l’ADIR et le programme assURE se traduit par la mise en œuvre d’un référentiel énergie au sein de l’entreprise. L’entreprise se dote d’un système de management de l’énergie. Un état des lieux commence par évaluer le besoin (matériel, méthode, formation…). Le programme finance 50 % des prestations techniques auxquelles l’entreprise fait appel pour mettre en place son système de management de l’énergie (avec une bonification supplémentaire de l’ADEME possible jusqu’à 30 %). Le programme assURE relaie aussi la formation de référents énergie dans l’industrie grâce au programme PROREFEI (MOOC, stage et accompagnement individuel en situation de travail) : les frais pédagogiques sont pris en charge à 100 % pour les entreprises de moins de 300 salariés, à 50 % au-delà de cet effectif. Trois niveaux de labellisation, illustrés par trois logos, certifient l’engagement de l’entreprise dans la démarche : J’assURE mes premiers pas, J’assURE au quotidien, J’assURE pour l’avenir.

Un certificat valable deux ans

En lançant ce programme, l’ADIR s’était fixée l’objectif de labelliser vingt entreprises d’ici 2024. Elles ont été à ce jour 14 à répondre à son appel. Huit ont été auditées et ont reçu le label (les Trophées assURE remis en juin dernier récompensaient ces premiers “ bons élèves ”). Inspiré des procédures de l’ISO 50 001, l’audit s’appuie sur une grille d’auto-évaluation complétée par les pièces justificatives prouvant l’exactitude des réponses. Le certificat assURE est valable deux ans. L’entreprise procéde à son auto-évaluation au bout d’un an. Ce qui revient à un contrôle annuel.

assURE, une communauté d’entreprises

Les 14 entreprises de l’ADIR engagées dans le programme représentent un large éventail de situations. Certaines, comme la SAPHIR ou Logistisud, se sont lancées alors qu’elles étaient déjà certifiées ISO 50 001 afin de donner à leur engagement un rayonnement plus local et fédérer une communauté d’entreprises autour du programme assURE. D’autres ont entamé la démarche alors qu’elles commençaient juste à réfléchir au sujet. D’autres enfin, qui ne se sentaient pas encore prêtes il y a trois ans, ont rejoint le programme par la suite. Celui-ci est en effet ouvert à de nouveaux candidats en permanence. Il est prévu la création d’un site internet dédié au programme assURE qui donnera une dimension plus communautaire au programme en facilitant notamment les échanges d’expérience entre les entreprises.

Label de qualité et économie d’énergie

Un système de management de l’énergie équivaut à une méthode d’amélioration continue. En tant que tel, c’est un gage de qualité. Les bénéfices ? L’économie permise par l’optimisation énergétique est estimée, en moyenne, entre 10 % et 20 % de la consommation d’énergie, mais elle peut être supérieure (voir ci-contre l’exemple d’Ovocoop). En plus de la maîtrise des coûts, le management de l’énergie est un projet collectif qui concerne tous les services et engage toutes les fonctions de l’entreprise. Enfin, l’entreprise en tire un bénéfice d’image : assURE témoigne d’un engagement sociétal et environnemental.

Contact : Ophélie Tlemsani, chargée de mission « Environnement de l’industrie » à l’ADIR : 0692 88 66 80 – ophelie.tlemsani@adir.info

 

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles