20 C
La Réunion
samedi 26 novembre 2022

Mercialys répond à la CCI

Le 30 mars dernier, Ibrahim Patel, président de la CCI Réunion, écrivait publiquement à Mercialys pour déplorer que la foncière propriétaire des murs de quatre galeries marchandes (celles des anciens Jumbo, accueillant 251 commerces) n’ait pas fait le geste demandé par le gouvernement : l’annulation de trois mois de loyers pour compenser les conséquences de la crise sanitaire. Il s’est attiré une réponse sèche, trois jours plus tard. Dans sa lettre également rendue publique, Mercialys rappelait qu’il était allé bien au-delà de ce qui avait été négocié à l’échelle nationale pour sauvegarder l’activité dans les centres commerciaux contraints à la fermeture ou pénalisés par l’instauration de jauges. Seuls ont été « exclus de notre régime d’accompagnement les locataires qui, antérieurement à la pandémie, étaient en contentieux avec nous, en situation d’impayé important, en projet de départ et rupture de la relation contractuelle », soulignait Mercialys. Cette disposition, conforme à la charte nationale, concernait 12 cas sur les 251 locataires de la foncière.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles