16.5 C
La Réunion
jeudi 1 décembre 2022

Madagascar

Extension du port de Tamatave : fin de la première phase
La première phase de l’extension du port de Tamatave, lancée en avril 2018, s’est achevée début juillet. 9 hectares de terre-pleins ont été créés en gagnant sur la mer et plus de 3 000 blocs de béton géants, de 30 et 50 tonnes ont été fabriqués. Ils seront immergés pour renforcer la protection du port au cours de la deuxième phase de travaux, qui doit se poursuivre jusqu’en 2026. Elle consistera également à revêtir les nouveaux terre-pleins, destinés à l’entreposage des conteneurs, et à créer un nouveau quai de 470 mètres, offrant un tirant d’eau de 16 mètres. 639 millions de dollars seront au total investis dans cette opération, dont 65% apportés par l’Agence de coopération du Japon.

14 aérodromes confiés au privé
La puissance publique malgache a décidé de se désengager de la gestion de 45 aérodromes secondaires, pour beaucoup des terrains rudimentaires accueillant un trafic très ponctuel. 8 d’entre eux avaient déjà été transférés à des opérateurs privés à la suite d’un premier appel à manifestation d’intérêt. Le 6 août dernier, 14 contrats de gestion et d’exploitation supplémentaires ont été signés alors qu’un nouvel appel à manifestation d’intérêt est lancé pour les 23 aérodromes restant.
Les gestionnaires privés ont pour mission de moderniser les infrastructures et d’œuvrer au développement du trafic.

Rio Tinto mise sur le solaire et l’éolien
Rio Tinto, qui exploite une mine d’ilménite à Fort-Dauphin, a signé un accord avec un producteur d’énergie indépendant, CrossBoundary Energy, qui va construire une centrale photovoltaïque et une centrale éolienne sur le port d’Ehoala où les bateaux viennent charger le minerai. Les installations, d’une puissance totale de 20 mégawatts et complétées par une unité de stockage de 8,25 mégawatts, devraient couvrir jusqu’à 60% de la demande en électricité de Rio Tinto et une partie de l’énergie que la firme fournit actuellement à la ville de Fort-Dauphin.

Centrale solaire d’Ambatolampy : capacité doublée
La capacité de la centrale photovoltaïque d’Ambatolampy, au sud de Tananarive, verra sa capacité portée de 20 à 40 mégawatts par ses deux promoteurs, les groupes Axian et Green Yellow Madagascar.
Les travaux, lancés en juin, doivent s’achever à la fin de cette année. Ils nécessitent plus de 17 millions d’euros d’investissement. Axian et Green Yellow ont conclu un accord avec la Jirama, la compagnie nationale de l’électricité, qui achète au secteur privé une part grandissante de l’électricité qu’elle distribue.

Croissance estimée à 4,3% en 2021
Le taux de croissance de Madagascar pour 2021 a été légèrement revu à la baisse dans le cadre du projet de loi de finance rectificative, de 4,5 à 4,3%. Il devrait être plus significatifs dans le secteur secondaire (+10%), contre 3,6% dans le secteur primaire et 4,1% dans le secteur tertiaire.

Gaz butane contre déforestation
Le gouvernement malgache a signé début juillet une convention visant à encourager l’utilisation du gaz butane pour la cuisson des aliments, au lieu du traditionnel charbon de bois, dont la production massive est une des principales causes de la déforestation de la Grande Île. 15 000 bouteilles de gaz seront distribuées gratuitement au cours des prochains mois et des recharges seront accessibles à tarif réduit (3 000 ariary, environ 0,65 euro).

Article précédent
Article suivant
- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles