19.7 C
La Réunion
samedi 26 novembre 2022

L’EDUCATION FINANCIERE DE LA JEUNESSE, UN ENJEU DE SOCIETE IMMEDIAT

Selon une étude publiée par la Banque de France, 80 % des Français estiment que l’éducation financière est nécessaire dès l’école. Ce qui n’est pas le cas regrette Caroline Ménager, cofondatrice de Pixpay, solution de paiement aux vertus pédagogiques à destination des adolescents (à partir de 10 ans).

Nos enfants ont des carences certaines qui les pénaliseront potentiellement toute leur vie. Une prise de conscience collective des pouvoirs publics, des familles et des entreprises, doit intervenir pour corriger cela au plus vite. La prise de conscience que l’éducation financière est un sujet et mérite d’être enseignée émerge doucement parmi les politiques et dans la société civile. Preuve en est : l’OCDE considère l’éducation financière comme une compétence essentielle de la vie courante. Conscient de l’impact des carences en matière d’éducation financière sur l’économie nationale, Michel Sapin, alors ministre de l’Economie et des Finances, a confié en 2017 à la Banque de France la mise en place d’une stratégie d’éducation budgétaire et financière, poursuivie par Bruno Le Maire. L’objectif ? Permettre à chaque citoyen de bénéficier « des clés indispensables à la réussite de [son] projet personnel, de [son] entreprise, ou tout simplement pour mieux gérer [son] budget au quotidien en évitant les difficultés financières ». Mais les actions engagées sont encore trop limitées et surtout bénéficient de trop peu de visibilité et d’impact (formation de seulement 4 000 enseignants à l’éducation financière en 2019, test d’un passeport d’éducation financière pour les 4ème notamment). En l’absence de matière scolaire bien identifiée et obligatoire, l’éducation financière repose encore exclusivement sur l’appétence des enseignants sur le sujet. Et autant dire que cette appétence n’est pas légion.

Des parents à sensibiliser et à impliquer
Il n’est pas raisonnable de laisser l’éducation financière aux seules mains des pouvoirs publics et de l’éducation nationale. Ce sujet doit être pris en charge par les parents, mais avec les bons outils et sans leur ajouter une pression supplémentaire dans un quotidien qui ne manque déjà pas de sujets d’angoisse ! Quelques conseils simples à mettre en place. Parler d’argent avec les enfants, et ce dès 7 ans. En effet, les enfants qui vivent dans des familles où on parle d’argent développent de meilleures compétences financières (compréhension de la valeur de l’argent, capacité à épargner…). Leur donner de l’argent de poche régulier dès 11 ans pour les familiariser avec la gestion d’un budget. Equiper son adolescent d’une carte de paiement.

Des adolescents à responsabiliser
Cela peut sembler une hérésie pour certains parents qui seront persuadés de faire entrer leur adolescent dans une société capitaliste et digitalisée. Arrêtons les pudeurs de gazelle : 95 % des adolescents ont de l’argent régulièrement, et le dépenser en liquide, c’est la meilleure façon de ne pas comprendre ce qu’on dépense et où. Avec une application de pilotage budgétaire, l’adolescent peut au contraire apprendre à économiser, comprendre l’impact CO2 de ses transactions, analyser ses dépenses du mois… avec le soutien très rassurant de ses parents. Avec ces quelques conseils simples, les parents pourront déjà se rassurer sur le fait que leur adolescent maîtrisera les basiques de la gestion d’un budget !

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles