14.8 C
La Réunion
dimanche 3 juillet 2022

Importations de viandes : évolutions contrastées

Selon le même bilan 2011-2020, les importations de viande ont connu des évolutions contrastées. Les importations de viande bovine en 2020 ont été stables par rapport à 2019 (4 522 tonnes, dont un tiers en frais et deux-tiers en congelé). En 2011, le volume importé s’établissait à 3500 tonnes. Les volumes de viande porcine importés ont baissé de 6% en 2020, à 10 700 tonnes, essentiellement sous forme congelée. La tendance de ces dix dernières années est plutôt à la diminution des importations de porc. Les volumes importés en 2020 sont inférieurs de 8% aux volumes moyens importés entre 2011 et 2019. Concernant lavolaille, 20 500 tonnes sont entrées sur l’île en 2020 : -5% par rapport à 2019. Selon la Daaf, « la crise Covid-19 explique en grande partie cette tendance avec la fermeture de la restauration scolaire durant la période de confinement ». La Réunion importe également de la viande ovine (agneau) et caprine : 1 726 tonnes en 2020, en légère baisse par rapport à 2011. Plus anecdotiques, les importations de viande de lapin (132 tonnes) ont fortement baissé en dix ans.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles