15.2 C
La Réunion
mercredi 16 juin 2021

Diplômes : la Réunion progresse mais reste en retard

Nouveaux Produits

A La Réunion, comme dans les autres régions françaises, le niveau de diplôme de la population s’élève de génération en génération, conclut une étude de l’Insee qui, sur l’île, a porté sur les natifs de La Réunion et y résidant en 2017.

Ne pas avoir de diplôme qualifiant est une situation bien plus rare pour les jeunes générations natives de l’île que pour leurs aînés. Ainsi, 24% des jeunes natifs de 25 à 34 ans n’ont pas de diplôme, contre 31% des 35-44 ans et 67% des 55-64 ans.

Dans le même temps, détenir un diplôme du supérieur devient plus fréquent à La Réunion : de 8% des natifs de 55-64 ans à 25% pour ceux de 25-34 ans. Sur la décennie écoulée, c’est la détention d’un diplôme de niveau Bac + 5 qui s’accroît le plus, en lien avec un élargissement de l’offre universitaire : 7% des 25-34 ans contre 4% des 35-44 ans. En parallèle, la part de titulaires d’un baccalauréat comme diplôme le plus élevé continue de croître également (24% pour les 25-34 ans). La généralisation de la réduction de quatre à trois ans du cursus conduisant au baccalauréat professionnel à l’issue du collège, à la fin des années 2000, a en effet amené davantage de jeunes à suivre ce cursus.

Malgré ces progrès, l’absence de diplôme reste deux fois plus fréquente parmi les jeunes natifs de l’île de 25 à 34 ans que parmi les habitants de l’Hexagone de cet âge (24% contre 12%)

La comparaison est également défavorable avec les Antilles, dont les natifs sont plus diplômés. Les jeunes natifs guadeloupéens et martiniquais de 25 à 34 ans sont plus souvent diplômés du supérieur. Ils sont aussi 1,5 fois moins fréquemment non-diplômés que les jeunes Réunionnais.

- Publicité -spot_img

Lire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles