14.8 C
La Réunion
dimanche 3 juillet 2022

CARREFOUR EVALUE L’IMPACT DES PRODUITS ALIMENTAIRES SUR L’ENVIRONNEMENT

L’enseigne attribue une note environnementale à 25 000 produits, MDD et marques nationales, distribuées dans ses magasins. Destiné à l’information du consommateur, cet Eco-Score est visible sur le site Carrefour.fr.

Carrefour est la deuxième enseigne, après Casino, à se lancer dans l’évaluation environnementale des produits mis en vente dans ses rayons. A la différence du Nutri-Score, dont il s’inspire, cet affichage environnemental ne figure pas sur les emballages des produits. Il est à découvrir sur le site internet de l’enseigne, Carrefour.fr. L’Eco-Score fonctionne sur le même principe que le Nutri-Score, indicateur de qualité nutritionnelle des produits alimentaires devenu une référence en la matière. De même que le Nutri-Score, l’Eco-Score est une notation exprimée par une lettre, de A (très faible impact) à E (très fort impact). « La méthodologie de l’Eco-Score a été conçue par un collectif d’acteurs indépendants référents dans le domaine de l’information des produits de grande consommation (tels que Yuka, Open Food Facts, Eco2 initiative, etc). Elle est libre d’accès pour le public et a été utilisée par Carrefour sans modification » expliquait l’enseigne Carrefour au mois de juin dernier dans le communiqué annonçant le lancement de l’Eco-Score.

L’Analyse du Cycle de Vie des produits
L’Eco-Score s’appuie sur 15 indicateurs de la base de données Agribalyse de l’ADEME, un programme mettant à disposition des données de référence sur les impacts environnementaux des produits agricoles et alimentaires selon la méthodologie des Analyses du Cycle de Vie.
L’ACV permet d’évaluer l’impact environnemental d’un produit aux différentes étapes de sa vie : production des matières premières, transformation, transport, vente en magasin, préparation/cuisson, recyclage des emballages. Sont considérés l’émission de CO2, l’utilisation des ressources en eau, l’usage des terres agricoles, la pollution des sols et la pollution des mers et océans. « Pour tenir compte de la diversité des caractéristiques des produits et préciser au maximum l’analyse de leur empreinte environnementale, des critères complémentaires (bio ou non, origine géographique…) sont intégrés au calcul permettant d’améliorer ou de diminuer l’Eco-score » précise l’enseigne. Exemple : un pain de mie complet Carrefour fabriqué à partir de farine de blé française, avec un seul emballage partiellement recyclable, est noté 88/100, ce qui le classe A. A l’inverse, la chiffonnade de jambon, issu de porc européen, avec deux emballages, obtient la note E.

La notation environnementale bientôt obligatoire
Pour connaître l’Eco-Score des produits qu’ils achètent, les consommateurs sont invités à se rendre sur carrefour.fr. « Cette démarche de sensibilisation permet à chacun de privilégier les produits ayant un moindre impact sur l’environnement : les produits d’origine France, en vrac ou avec un emballage recyclable, les produits labellisés (bio, label rouge), qui limitent la surpêche, la déforestation… » Avec son Eco-Score, Carrefour anticipe l’obligation de notation environnementale prévue par la loi Climat et Résilience. Les produits alimentaires et les produits textiles seront les premiers concernés par l’expérimentation de cette mesure. L’enseigne Carrefour a par ailleurs annoncé qu’elle rendra publique ses premières conclusions sur l’Eco-Score avant la fin de l’année.

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles