13.9 C
La Réunion
vendredi 30 septembre 2022

70 % DES CONSOMMATEURS FAVORABLES AU PROJET « OUI PUB »

Alors que les prix à la consommation ont augmenté en France de 2,9 % sur douze mois glissants, une très large majorité de Français consultent les catalogues publicitaires à la recherche de promotions pour optimiser leur pouvoir d’achat. C’est que révèle une étude de Bonial, leader du drive-to-store en Europe.

Avec le concours d’Opinionway, Bonial (Axel Springer) a souhaité dresser un état des lieux des usages et attitudes des Français quant à la consultation des catalogues publicitaires print et digitaux. Cette étude menée auprès d’un panel représentatif de la population française de 5 188 personnes met en exergue l’adhésion de ces derniers quant au dispositif « Oui Pub » ainsi que leurs intentions. Ainsi 93 % des sondés souhaitent que les enseignes leur donnent accès à leurs prospectus et catalogues publicitaires. 67 % jugent les catalogues publicitaires utiles. 70 % les consultent au moins une fois par semaine. Mais 30 % ont apposé un autocollant « Stop Pub » sur leur boîte aux lettres et 9 % déplorent que ce dernier soit régulièrement ignoré. Sept Français sur dix se disent favorables au projet « Oui Pub » et 57 % ont l’intention d’apposer un autocollant « Oui Pub » sur leur boîte aux lettres si leur collectivité locale met en place cette mesure. 71 % des Français consulteraient les promotions sur internet si demain les catalogues, guides ou prospectus publicitaires n’étaient plus distribués dans les boîtes aux lettres.

Le catalogue digital plus écologique
Le digital s’impose ainsi comme un carrefour d’audience incontournable pour les consommateurs à la recherche de promotions et cela devrait perdurer. 75 % des sondés consultent des catalogues digitaux. 49 % les consultent sur une application mobile.
38 % consultent au moins une fois par semaine des catalogues publicitaires digitaux. Ils sont 33 % à souhaiter que les distributeurs rendent accessibles les catalogues sur une application mobile ou sur un site internet. Enfin, 28 % souhaitent que les enseignes donnent accès aux prospectus sur des sites ou des applications qui regroupent les catalogues et les offres de toutes les enseignes. Côté distributeurs, l’arrêt de la distribution de catalogues papier se fait au bénéfice de leur image de marque. Rien d’étonnant eu égard au fait que 62 % des sondés estiment que le catalogue digital est plus écologique que le prospectus print et 51 % qu’il est plus moderne.

Quatre profils spécifiques
Pour autant chaque consommateur n’aborde pas cette problématique de la même manière et quatre profils spécifiques se détachent. Les Précurseurs : consommateurs qui consultent exclusivement les prospectus et catalogues en version numérique, ce sont majoritairement de jeunes urbains de moins de 35 ans. Les Multicanaux : consommateurs qui consultent les prospectus et catalogues à la fois en version numérique et papier, une population active âgée en moyenne de 35 à 49 ans. Les Conservateurs : consommateurs enclins à consulter les catalogues en version numérique mais qui préfèrent la version papier quand elle est disponible, population majoritairement rurale en moyenne âgée de 50 à 64 ans. Les Distants : consommateurs qui ne lisent pas ou peu les prospectus et catalogues publicitaires, quel que soit le format. Il s’agit d’une population généralement plus masculine, urbaine et âgée que la moyenne des consommateurs.
« OUI PUB » : NON À LA PUB NON VOULUE

Intégrée dans l’article 21 de la loi Climat & Résilience de 2021, la mesure « Oui Pub » vise à interdire par défaut la distribution de prospectus publicitaires non adressés. Cette expérimentation complète le durcissement du « Stop pub ».

- Publicité -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles