Eligible au Kap Numerik 2024
18.4 C
La Réunion
mardi 16 avril 2024

Mer Union rime avec Réunion

Publicitéspot_img

La compagnie maritime Mer Union, qui relie l’océan Indien à la métropole en direct, s’est développée avec le transport de matériel et matériaux de BTP nécessaires aux grands travaux, à commencer par ceux de la route des Tamarins dans les années 2000 et aujourd’hui ceux de la nouvelle route du Littoral. Mais si Mer Union est sortie de sa discrétion, c’est parce que, il y a deux ans, elle a permis à La Réunion de résoudre le problème de l’expédition des déchets dangereux vers la métropole. Les perturbations du fret maritime entraînées par la crise sanitaire ayant mis un terme aux transports habituels de déchets par les grandes compagnies régulières, Mer Union a été sollicitée et a proposé sa solution. Le 23 avril prochain, un troisième navire affrété par Mer Union quittera le port de la pointe des Galets avec, à son bord, des déchets dangereux de Mayotte et de La Réunion pour les conduire au Havre

Carole Manote,
directrice de publication et rédactrice en chef

Cette ligne maritime desservant les différentes îles de l’océan Indien, il était difficile de ne pas faire le parallèle avec l’ambition de faciliter les échanges entre les îles. Ce besoin alimente depuis des années les discussions sur l’opportunité de créer une compagnie maritime régionale. Nous avons donc demandé à Christelle Goinden-Flambard, agent de la ligne Mer Union à La Réunion, en charge de son développement, de nous présenter cette compagnie, et surtout son actualité et ses projets. Je souligne à cette occasion le plaisir que j’éprouve de consacrer notre couverture à une Réunionnaise occupant un poste important. Vous trouverez d’autres points forts dans ce numéro d’avril de Leader Réunion. Vous y apprendrez ainsi que La Réunion imprime en avril 2024 sa marque dans le monde de la cybersécurité avec deux initiatives inédites : Youtell lance le premier label généraliste de sécurité numérique, et SFR Business Réunion ouvre une Cyber Academy qui fait monter d’un cran la formation des personnels contre la cybermalveillance. Premiers publics visés : les TPE-PME. Par ailleurs, nous poursuivons notre exploration de l’univers local du jeu vidéo et de l’animation en présentant le distributeur numéro un de jeux vidéo en France et à La Réunion, Innelec. Avec des chiffres donnant la mesure de l’enjeu.

Toutes les actus du commerce et de la grande distribution à La Réunion
Je m'inscris à la Newsletter

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Publicité -spot_img

Derniers articles

Publicitéspot_img