Eligible au Kap Numerik 2024
18.4 C
La Réunion
mardi 16 avril 2024

Maurice

Publicitéspot_img

Inondations : Port-Louis cherche la parade

La capitale mauricienne a une nouvelle fois connu des inondations dévastatrices, mi-janvier, lors du passage du cyclone Belal. L’opinion déplore l’absence d’un système d’alerte, dont la mise en œuvre avait pourtant été conseillée par un bureau d’études néerlandais en 2015, deux ans après des inondations qui avaient provoqué la mort par noyade d’une dizaine de personnes. Les causes de ces événements climatiques sont connues : l’étroitesse des canaux dans lesquels les eaux de pluie dévalant la montagne s’écoulent vers la mer et l’artificialisation grandissante des sols dans la ville. Des réflexions sont en cours pour raser certains bâtiments, et un ministre a même suggéré de déplacer les locaux gouvernementaux à Côte d’Or, sur les hautes terres centrales !

IBL en forme
Le groupe IBL a enregistré un quasi-doublement de son chiffre d’affaires au second semestre 2023, qui est passé en un an de 27,1 à 52 milliards de roupies (de 534 millions à un milliard d’euros environ). Cette progression fulgurante résulte de la bonne santé du conglomérat, mais surtout de sa stratégie de croissance au-delà des frontières de l’île Maurice, comme à La Réunion avec l’acquisition de Run Market. Nouvelles acquisitions exclues, le chiffre d’affaires des activités existantes d’IBL a progressé de 14 %. Les bénéfices avant impôts du conglomérat affichent également une belle progression, à 2,77 milliards de roupies (53 millions d’euros), contre 1,82 milliard (36 millions d’euros) l’année précédente.

La taxe sur les passagers augmente
Une hausse de la taxe sur les passagers internationaux est entrée en vigueur le 14 février à l’île Maurice. Annoncée mi -2023 mais n’ayant pas fait l’objet d’une grande communication, la hausse devait initialement s’appliquer à compter du 13 janvier. L’officialisation de cette hausse a provoqué une levée de boucliers, d’autant qu’elle s’applique rétroactivement, sur les billets d’avion déjà vendus. La grogne générale a conduit les autorités mauriciennes à reporter l’augmentation d’un mois. La taxe (« passenger fee », ou « HH » pour les techniciens du voyage) est exprimée en dollar et varie en fonction du cours de la monnaie américaine. Pour les passagers en provenance de La Réunion et des autres îles de l’océan Indien, elle passe de 15 à 26 dollars (de 7,5 à 13 dollars pour les enfants de 2 à 12 ans). Pour les passagers en provenance d’Europe, la taxe passe de 35 à 60 dollars (de 17,5 à 30 pour les 2-12 ans).

35 millions d’euros d’aide indienne
L’île Maurice fait partie des cinq premiers pays bénéficiaires de la générosité indienne, selon le projet de budget 2024-2025 de l’Union présenté début février. L’île sœur percevra un total d’environ 35 millions d’euros d’aide en provenance du sous-continent. Le Bouthan est, de loin, le premier pays aidé par son grand voisin, devant les Maldives, le Népal et la Birmanie.

L’inflation à 5,2 %
Le taux d’inflation sur un an s’élevait à 5,2 % fin janvier, selon Statistics Mauritius. Après une décrue constatée au dernier trimestre 2023, les prix des produits de consommation courante sont repartis à la hausse en janvier (+3,2 %). Une hausse de 6,6 % a notamment été mesurée sur les prix des produits alimentaires et ceux des boissons non alcoolisées.

Toutes les actus du commerce et de la grande distribution à La Réunion
Je m'inscris à la Newsletter

Article précédent
Article suivant
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Publicité -spot_img

Derniers articles

Publicitéspot_img