12.9 C
La Réunion
jeudi 20 juin 2024

Madagascar

Publicitéspot_img

Andry Rajoelina en tête de la présidentielle
Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle malgache, qui s’est tenu le 16 novembre, et avant même la proclamation des résultats, le président sortant avait toutes les chances de conserver son fauteuil. Dix des treize candidats avaient finalement appelé au boycott du scrutin. Selon des résultats très parcellaires, le chiffre officiel de la participation s’élevait à 40 %, trois jours après le vote, mais serait deux fois moindre selon des observateurs indépendants. En 2018, il était de 55 % au premier tour de l’élection précédente.
L’ONG Transparency international a pour sa part évalué les dépenses de campagne des trois candidats participant au scrutin. Celles d’Andy Rajoelina étaient estimées à l’équivalent de 26 millions d’euros, dont 9,3 millions qui ont pu alimenter des pratiques de corruption. Les dépenses du principal opposant en lice, Siteny Randrianasoloniaiko, suspecté d’être soutenu par des intérêts russes, ont été estimées à 6,7 millions d’euros.

Madagascar Airlines se recentre sur les vols domestiques
Madagascar Airlines ne vole plus que sur les lignes intérieures du pays depuis le début du mois de novembre et jusqu’à nouvel ordre. La compagnie née en avril 2022 de la fusion d’Air Madagascar, mourante, et de la filiale domestique de cette dernière, Tsaradia, opérait sur la ligne Antananarivo-Paris en affrétant des avions avec des contrats incluant les équipages, le carburant, les assurances… La formule s’est avérée ruineuse, avec des pertes mensuelles évaluées à plus de deux millions d’euros. La compagnie malgache dirigée par Thierry de Bailleul a fait le choix d’un partage de code avec Corsair, qui dessert la capitale malgache au départ d’Orly, via La Réunion.

Les exportations d’or reprennent
Suspendues depuis 2020, les exportations officielles d’or peuvent reprendre à Madagascar, depuis la mise en place d’un guichet unique où les exportateurs devront effectuer l’ensemble de leurs formalités. L’État mise sur le nouveau dispositif pour réellement percevoir les recettes qui lui reviennent légalement. La Cour des comptes malgache a estimé à près de 40 millions d’euros par an le manque à gagner des finances publiques sur les exportations d’or, en raison des nombreux dysfonctionnements du système jusqu’à sa mise à l’arrêt en 2020.

Une centrale solaire pour une mine de graphite
La compagnie minière canadienne NextSource Materials a mis en service en octobre une centrale photovoltaïque de 2,69 mégawatts sur le site de la mine de graphite de Molo, qu’elle exploite depuis mars dernier dans le sud de Madagascar. La centrale est couplée à un système de stockage d’une capacité de1,37 MW/h. Elle pourra fournir jusqu’à 35 % des besoins en électricité de la mine, qui dispose également d’une centrale thermique au diesel de 3,1 mégawatts.

71 % des Malgaches n’ont pas accès à l’électricité
L’électricité reste réservée à une minorité de la population de la Grande Île, révèle une étude menée par les Nations unies et l’Institut national de la statistique. 71 % des personnes adultes n’y ont pas accès, d’où que vienne l’énergie (réseau de distribution, groupe électrogène, panneau solaire ou autres). Cette proportion atteint des sommets en milieu rural. Parmi les enfants, moins d’un sur cinq bénéficie de l’électricité. L’étude met également en lumière l’impossibilité d’accéder aux services de base de l’eau et de l’assainissement pour la majorité des Malgaches.

Toutes les actus du commerce et de la grande distribution à La Réunion
Je m'inscris à la Newsletter

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Publicité -spot_img

Derniers articles

Publicitéspot_img