Eligible au Kap Numerik 2024
23 C
La Réunion
vendredi 23 février 2024

La révolution du ciment bas carbone atteint l’océan Indien

Publicitéspot_img

C’est au pôle professionnel du groupe Ravate, et plus précisément à son président-directeur général, Abdoullah Ravate, que l’on doit l’introduction à La Réunion de cette innovation de rupture dans le monde du BTP : le ciment de la société vendéenne Hoffmann Green Cement Technologies, premier ciment sans clinker et produit à froid au monde, à l’empreinte carbone divisée par 3,5 par rapport à celle d’un ciment traditionnel. L’innovation est aussi commerciale puisque Ravate Pro est le premier distributeur de ce produit en sacs de 25 kg, c’est-à-dire à destination des artisans du bâtiment et des particuliers.

Julien Blanchard, président du directoire de Hoffmann Green Cement Technologies, et Abdoullah Ravate, PDG de Ravate Professionnel.

Pas plus que leurs homologues métropolitains, les professionnels locaux du secteur du ciment et du BTP ne l’ignorent sans doute pas : la société française Hoffmann Green Cement Technologies commence à secouer lentement, mais sûrement, l’univers métropolitain de la construction. Le Pro Cement de HGCT émet jusqu’à 70 % de CO2 en moins, selon ses usages, par rapport à un ciment traditionnel. Enjeu ? Une tonne de ciment produit 881 kg de CO2. Le ciment représente 7 % des émissions de CO2 dans le monde. Rien qu’en France, il se consomme 18 millions de tonnes de ciment par an. En application pour les constructions neuves en métropole, la réglementation environnementale (RE 2020) prévoit une réduction des émissions de CO2 du BTP d’environ 35 % en 2030. C’est sur ce taux que planchent la plupart des géants du ciment en quête, eux aussi, d’un ciment moins carboné. Cinquante pour cent des émissions de CO2 de la fabrication du ciment ont pour source le dioxyde de carbone libéré par la cuisson à haute température (1 450 °C pendant seize heures) du calcaire, qui est ensuite broyé et transformé en poudre : le clinker. Les autres 50 % proviennent de l’énergie dépensée pour produire cette chaleur. La décarbonation du ciment traditionnel passe nécessairement par la diminution, autant que faire se peut, de la quantité de clinker. Avec son ciment produit à froid sans clinker Hoffmann Green Cement Technologies prend non seulement une longueur d’avance, mais remet en question le processus de production du ciment avec un concept de cimenterie verticale également unique au monde, en silo, qui étage les différentes étapes du processus de production du haut vers le bas.

D’une hauteur de 65cm, la cimenterie verticale H2 a été construite avec le ciment sans clinker de l’entreprise.

Une innovation au-delà de la norme

L’ensachage du produit est réalisé pour la première fois.

L’annonce de la distribution par le groupe Ravate de Pro Cement 52,5 H-UKR N, ciment bas carbone de Hoffmann Green Cement Technologies, en sacs de 25 kg, a donné lieu, le 9 novembre, à une conférence au musée Stella Matutina. Donneurs d’ordre, maîtres d’œuvre, architectes, bureaux d’études, entreprises de construction de maisons individuelles, etc. : le monde professionnel du bâtiment a écouté les explications de Julien Blanchard, président du directoire et l’un des deux fondateurs, avec le chimiste David Hoffmann, son directeur général et scientifique, de Hoffmann Green Cement Technologies. Tout d’abord, le Pro Cement bas carbone de HGCT a obtenu la validation du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) après cinq années de tests et un coût de dix millions d’euros pour la société Hoffmann Green Cement Technologies. Le clinker est remplacé, entre autres, par une formulation à base de scories de haut-fourneau (laitier), de cendres de biomasses incinérées, ainsi que de gypse extrait de déchets de plaques de plâtre. Ce ciment est blanc, et non plus gris. Sa durée limite d’utilisation (dix-huit mois) est très supérieure à celle d’un ciment traditionnel (quatre mois). Il s’utilise à dosage équivalent et sans aucune modification du processus de fabrication du béton. Le transport par bateau depuis la métropole n’augmente son empreinte carbone que de 30 kg par tonne, ce qui ne diminue en rien sa supériorité écologique. Applicable en intérieur ou extérieur, en béton armé ou non armé, sans changement dans les pratiques habituelles, ce nouveau ciment bas carbone a les mêmes domaines d’emploi que le ciment traditionnel : centrale à béton, béton de chantier, mortiers, préfabrication.

Les premiers chantiers
Pro Cement 52,5 est commercialisé par Ravate Pro en sacs de 25 kg depuis le mois de juin dans 80 points de vente. Son prix est identique à ceux des ciments traditionnels de même catégorie de résistance. Il sera disponible en big bag d’une tonne ainsi qu’en vrac dans le courant de l’année 2024. Dans la région, c’est à Mayotte qu’un premier projet d’importance, la construction de 500 logements à base de ciment bas carbone, verra le jour à la suite du partenariat signé par HGCT avec Al’Ma, filiale du groupe Action Logement. À La Réunion, une opération de 21 logements, en cours à La Plaine des Palmistes, l’utilise en partie. La SHLMR serait intéressée… Ravate Pro entend positionner ce produit révolutionnaire sur tous les segments du marché de la construction, des travaux de domicile, comme une piscine, aux grands projets du BTP, tel que le second viaduc de la nouvelle route du Littoral, en passant par la construction de maisons individuelles.

Concilier business et responsabilité sociétale
Avec ce produit et ce partenariat, le groupe Ravate donne une dimension nouvelle à sa stratégie de référencement de produits bas carbone et biosourcés pour le BTP. « Chez Ravate, nous réfléchissons depuis longtemps au moyen de concilier business et responsabilité sociétale, a souligné Abdullah Ravate. Ce ciment bas carbone, plus performant et plus écologique, change la donne pour nous, les acteurs de l’industrie. En tant que groupe ayant à cœur le développement durable, nous souhaitons apporter notre contribution à la réduction des émissions de CO2 de manière novatrice tout en préservant la planète. » Sur la même ligne, Julien Blanchard a mis l’accent sur la nécessité aujourd’hui « de s’assurer que toute création de valeur économique soit accompagnée d’une création de valeur environnementale ». Le message est donc lancé aux acteurs locaux de la construction : le ciment le plus bas carbone du monde, dont les performances sont supérieures à celles du ciment traditionnel, est disponible à La Réunion.

HOFFMANN GREEN CEMENT TECHNOLOGIES EN PLEINE EXPANSION
Après une première usine produisant 50 000 tonnes de ciment par an en 2015, HGCT a lancé en 2022 une seconde cimenterie d’une capacité de 250 000 tonnes à Bournezeau en Vendée. Une troisième implantation est en projet à Dunkerque en 2026. Multipliant par 3,5 ses volumes de vente en un an, l’entreprise est aujourd’hui le sixième cimentier français. Elle a signé cette année son premier contrat à l’étranger en Arabie Saoudite pour la construction de trois cimenteries. Entrée en bourse en 2019, Hoffmann Green Cement a levé 100 millions d’euros pour son développement. Sur le plan scientifique, son objectif est désormais de parvenir à diviser par dix (au lieu de cinq actuellement) l’empreinte carbone du ciment.

Toutes les actus du commerce et de la grande distribution à La Réunion
Je m'inscris à la Newsletter

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Publicité -spot_img

Derniers articles

Publicitéspot_img