Eligible au Kap Numerik 2024
24 C
La Réunion
vendredi 23 février 2024

Groupe Kryos : -18 °C sous les tropiques

Publicitéspot_img

Moins dix-huit degrés : c’est la température de surgélation. Préparer et commercialiser des surgelés, c’est d’abord être capable de produire et de maîtriser cette température. Le groupe Kryos, créé en 2010, structure et fédère les métiers liés au froid et à la surgélation œuvrant autour de son enseigne historique Ilôt Surgelé et de sa toute nouvelle enseigne de surgelés bio et végans Aügur. Dans la foulée de cette dernière diversification, le groupe Kryos généralise le développement durable au sein de ses entités : efficience énergétique, réduction des emballages, techniques de nettoyage écoresponsables et, prochainement, véhicules électriques de livraison.

Le groupe Kryos (« froid », en grec) supervise et coordonne les activités d’entreprises ayant le froid pour dénominateur commun. Des activités qui, tout en se situant en amont et en aval de Ilôt Surgelé, possèdent leur autonomie en dehors de l’enseigne. Cette autonomie d’action, en favorisant leur développement propre, renforce l’ensemble. Première pierre de l’édifice, l’entreprise fondée par Norbert Baesa en 1993 : la Société de pêche des Mascareignes ou Sopema. Norbert Baesa, entrepreneur visionnaire, donnait, avec la surgélation, un débouché supplémentaire à la petite pêche côtière. Devenue centrale d’achats de produits surgelés, la Sopema maintient notamment vivace l’une des plus anciennes traditions alimentaires de La Réunion : la saurisserie de morue, snook et hareng. L’enseigne commerciale Ilôt Surgelé est née en 2003 sous la direction de Christophe Aigueperse, fondateur du groupe Kryos. La constitution d’une branche technique autonome est devenue indispensable pour pérenniser la maîtrise interne du froid dans la gestion des véhicules frigorifiques de livraison et des installations de froid industriel et commercial de la Sopema et des magasins. Ce sont les fonctions des sociétés Réunion Froid Technic (RFT), créée en 2015, et Réunion Froid Center (RFC), créée en 2020.

Réunion Froid Technic livre son 90e véhicule frigorifique

Associant les métiers de carrossier et de frigoriste, Réunion Froid Technic possède un niveau de références sans égal dans l’île.

« Les fourgons frigorifiques ne sont pas importés tout faits. Le plus souvent, ce sont les concessionnaires de marques automobiles qui font appel à nous pour aménager le véhicule de leur client. Cela consiste dans la mise en place d’un groupe producteur de froid et dans l’installation de cellules intégrées, isothermes et frigorifiques, qui s’encastrent dans la carrosserie et maintiennent la température », explique le directeur, Christophe Vigier. L’enjeu de la maîtrise du froid, pour Christophe Vigier et ses cinq collaborateurs et collaboratrices, est de taille : ils fournissent des véhicules clé en main pour le transport de denrées périssables et, plus crucial, pour le transport de produits pharmaceutiques et médicaux (sang, organes, etc.). RFT ne travaille qu’avec des fournisseurs de renom : Zanotti (groupe Daikin), leader du marché des groupes frigorifiques, et Lamberet, équipementier de véhicules frigorifiques. Voulant aller plus loin, l’entreprise a fait reconnaître officiellement son niveau d’expertise et de professionnalisme en devenant le centre de test Cemafroid, organisme national agréé pour la délivrance des attestations de capacité aux opérateurs de transport de denrées périssables : RFT assure les contrôles techniques obligatoires des véhicules de transport frigorifiques. L’entreprise délivre également les certificats de conformité technique ATP Cemafroid, indispensables à la mise en circulation des engins frigorifiques neufs. Enfin, RFT réalise les tests de conformité et d’homologation UTAC s’appliquant aux véhicules modifiés, frigorifiques ou pas, pour recevoir une carte grise. On ne pouvait obtenir de plus hautes références.

Le froid industriel et commercial pour artisan

Spécialisée dans les équipements de froid, industriel et commercial, Réunion Froid Center répond aux besoins d’une clientèle exclusivement professionnelle. Outre la Sopema et les magasins de l’enseigne Ilôt Surgelé, elle travaille principalement, jusqu’à présent, avec les artisans des métiers de bouche (boucher, charcutier, fromager, poissonnier…) dont elle assure l’installation et la maintenance des meubles et étalages frigorifiques et des chambres froides.

Sopema OI met le cap au vert

La centrale d’achat, de transformation et de distribution du groupe Kryos fonctionne en autoconsommation énergétique. Une centrale photovoltaïque couvre ses besoins en électricité.

La centrale photovoltaïque autonome de Sopema OI alimente notamment l’atelier de transformation

Il est loin le temps de la collecte de poissons sur le port de Saint-Gilles des tout débuts… Centrale d’achat, transformation, distribution : telles sont aujourd’hui les fonctions de la vingtaine de salariés de la Sopema, pôle de production et de logistique qui, sous la direction de Cédric Ramin, veillent à l’approvisionnement des douze magasins Ilôt Surgelé et des clientèles CHR, GMS et collectivités de l’entreprise de surgelés, soit un total de quelque 1 500 à 2 000 références sans compter les produits inédits de la période des fêtes. La Sopema possède son propre atelier de découpe et de conditionnement des viandes et poissons. Son travail « à façon », permettant des découpes au plus près des manières de cuisiner réunionnaises, est un point fort. Mais ce qui définit aussi la Sopema, aujourd’hui, au sein du groupe Kryos, c’est que la société est à la pointe en matière de développement durable et donne l’exemple. L’action de solidarité n’est pas nouvelle : Sopema fait des dons aux associations d’aide aux personnes précaires. Plus récente, l’efficience énergétique : la Sopema fonctionne depuis 2021 en autoconsommation (elle n’est pas reliée au réseau EDF). Une installation photovoltaïque couvre les besoins d’électricité de ses groupes froids, de son matériel de découpe et de son éclairage. Le magasin Ilôt Surgelé de La Possession est passé à l’éclairage LED. Un management de l’énergie, avec suivi de la consommation en temps réel, a été mis en place. L’isolation thermique du bâtiment a été améliorée. Les responsables de magasin ont été formés à l’usage raisonné de la climatisation.

Un virage écologique

La transition écologique se traduit dans la gestion des déchets du papier, des cartons et des plastiques d’emballages. Suivant les recommandations de l’ADEME, la Sopema a mis en place un tri sélectif rigoureux et limite l’emploi des plastiques. Enfin, la propreté écologique, enjeu primordial pour un transformateur et distributeur de produits surgelés, est désormais la règle avec de nouvelles techniques de nettoyage et l’utilisation exclusive de produits écolabellisés (voir encadré). Dans cette transition des pratiques, la Sopema se met aussi au diapason des exigences de ses fournisseurs, eux-mêmes responsables des conditions de distribution de leurs produits.

Cédric Ramin, directeur de Sopema OI.01

Le groupe Kryos lance une activité de nettoyage industriel et commercial

Considérant ses propres besoins de nettoyage d’espaces industriels et commerciaux et de systèmes frigorifiques, et les besoins du marché, le groupe Kryos s’apprête à créer l’année prochaine une nouvelle société spécialisée. Son nom : Utopia. Présidée par un professionnel du nettoyage écologique, Laurent Narayanin, cette société mettra en œuvre des techniques de nettoyage et de désinfection d

Toutes les actus du commerce et de la grande distribution à La Réunion
Je m'inscris à la Newsletter

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

- Publicité -spot_img

Derniers articles

Publicitéspot_img